×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Flash

    Affaire Aït El Jid : Le procès de Hamieddine reporté à la rentrée

    Par L'Economiste| Le 23/07/2019 - 17:13 | Partager
    Affaire Aït El Jid : Le procès de Hamieddine reporté à la rentrée

    La Cour d’appel de Fès a décidé, ce mardi 23 juillet, de reporter le procès du dirigeant PJDiste Abdelali Hamieddine, accusé de meurtre, au 17 septembre. Pour rappel, le député islamiste est poursuivi pour complicité d’homicide volontaire de l’étudiant de gauche Mohamed Benaïssa Aït El Jid en 1993 près du campus universitaire de Dhar el Mehraz, à Fès.

    Après une audience de cinq heures et demi, la Cour a décidé de ce nouveau report, le temps, pour le procureur, d’examiner les longues plaidoiries présentées par la défense de Hamieddine. Notons que l’audience d’aujourd’hui a été marquée par la présence de plusieurs membres du PJD, dont Abdessamad Sekkal, président du Conseil régional de Rabat-Salé-Kénitra, Abdelaziz Aftati, ancien député d’Oujda, outre Saïd Benhamida, Hassan Mouhib, et Ibtissam Dahmani, tous vice-présidents du Conseil communal de Fès, ou encore Mohamed Khoyyi, président de l’arrondissement de Jnane El Ouard et Saïd Serghini, président de l’arrondissement de Fès-Médina.

    Parallèlement à ce procès, et devant la Cour d’appel de Fès, les camarades et proches de Mohamed Benaïssa Aït El Jid ont observé un sit-in pour demander que justice soit rétablie et faite loin des pressions exercées par les leaders du PJD.

    Y.S.A

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc