×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Explications

Par Nadia SALAH| Edition N°:5803 Le 14/07/2020 | Partager
nadia_salah.jpg

Huawei est-il notre combat? Non. La célèbre marque chinoise peut-elle le devenir? Non, mais pas sûr, cause du désordre international créé par les pays occidentaux, à commencer par le président américain, Donald Trump, qui y ajoute sa forte empreinte personnelle.

Le ministre de l’Education nationale a reçu le 24 juin 2020, une petite délégation de l’entreprise chinoise. Cette visite a été discrète. Ce qui est dommage, sachant l’intérêt qu’elle présente pour le Maroc. En effet, une petite centaine de professeurs sont en formation aux nouveautés liées à la 5G, grande avancée technologique de Huawei.

Autour d’eux, 1.300 étudiants plus 14 centres installés dans ses universités. Pour eux, c’est un mieux-disant d’employabilité, à l’échelle mondiale. Au nom de quels vols de données faudrait-il le leur refuser, alors que les jeunes les envoient au quatre vents sur n’importe quel autre canal… américain.

Il ne faut pas se leurrer, sans appui extérieur, le Maroc aura du mal à suivre. On ne voit pas qui, en dehors du fabricant, serait capable de porter un tel projet? Sur le plan technique et commercial, certes, mais aussi et surtout sur le plan politique.

On sait, parce qu’on l’a vu, que Washington use et abuse de tout instrument pour dissuader tout désir d’indépendance, y compris du droit. Ce qui permet, entre autres, de s’emparer d’entreprises, comme ce fut le cas de l’européen Alstom pour le compte de General Electric, l’américaine.

Est-ce en raison de cette crainte que les deux seuls projets liés à la Route de la Soie sont en panne?

Ce serait vraiment dommage. Pourquoi le ministère des Affaires étrangères, qui a été si décevant pour le rapatriement des Marocains, ne s’en expliquerait-il pas publiquement devant les élus?

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc