×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Ennemi idéal

Par L'Economiste| Edition N°:1599 Le 11/09/2003 | Partager

Les attentats du 11 septembre 2001 ont déterminé un tournant définitif dans les relations internationales. C'est un tournant politique et idéologique, qui concerne directement la vie des gens et ce, sur le très long terme.Extrêmes eux-mêmes, les attentats ont décomplexé tous les extrêmes. Ils ont donné des justificatifs, des deux côtés, aux idéologies extrémistes. En trois mots: Ben Laden a révélé Bush. Le couple est désormais indissoluble.Les attentats ont permis aux appétits de superpuissances d'avoir pignon sur rue et de prendre une expansion inouïe dans toute l'Histoire.Ben Laden et les siens ne sont porteurs d'aucun projet de société, d'aucun projet intellectuel, idéologique, économique ou politique. Ils se contentent de capitaliser les frustrations qu'engendre la marche rapide du monde contemporain. Ben Laden et les siens ne conçoivent aucun avenir. Ils ne proposent aucune perspective pour l'humanité. Mais en face de cette vacuité meurtrière, l'extrémisme de Bush, lui, a un projet de domination planétaire. Il tient à s'octroyer le contrôle de l'énergie qui accélère ou ralentit les montées en puissance des économies et ce, face à l'extraordinaire développement qui se dessine en Chine: dans 30 ans, la moitié des Chinois auront un niveau de vie comparable à celui des Occidentaux, mais la moitié des Chinois, c'est plus que tout l'Occident réuni! Perspective inacceptable pour le premier des Occidentaux. Avec une rapidité qui a déconcerté le monde entier, les Etats-Unis se sont emparés de Ben Laden, cet ennemi idéal, pour servir leur stratégie de puissance.Malgré tous les progrès scientifiques, culturels et organisationnels des sociétés humaines, depuis 40 siècles, on en reste aux balbutiements primitifs quand il s'agit de gérer les hommes!Abdelmounaïm DILAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc