×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    Donald Trump

    Par Nadia SALAH| Edition N°:4947 Le 26/01/2017 | Partager

    Identifiant Scald invalide.

    De ce côté-ci de l’Atlantique, on est habitué aux discours électoraux construits pour attraper des voix, discours que tout le monde oublie, citoyens et politiciens, dès que le pouvoir est conquis. De l’autre côté de l’océan, ça ne marche pas ainsi: Trump fait ce qu’il a dit, aussi saugrenu que cela puisse être. Le résultat est déjà là: l’avenir est devenu incertain, spécialement pour les petites nations, dont nous sommes.

    On croit savoir que le courant Trump ne reproduira pas les méfaits des administrations démocrates sur le monde arabe: même le Maroc,  «allié stratégique» (sic!) a dû essuyer des menées subversives. Le projet démocrate s’annonçait très pénible sur le Sahara marocain, sur les droits de l’homme alors que le soutien démocrate aux Frères musulmans n’allait pas désemparer. Hillary Clinton a écrit noir sur blanc, dans son livre de campagne, le sort qu’elle réservait aux Arabes: faire tomber leurs régimes politiques, sauf en Algérie où elle avait obtenu, affirmait-elle, de gros contrats pétroliers (L’Economiste du 22 octobre 2014). Pour un temps au moins, Trump va nous éviter ces malheurs-là.

    Néanmoins, il reste que nul ne sait ce que peut donner la gestion politique d’un pays si on lui applique le système du deal/contrat/accord cher au nouveau président.
    Pour ce qui est du bilatéral,  il y a longtemps que la circulation des personnes n’était pas géniale. Ça ne va pas changer. Quant au commerce, Rabat est allée de déceptions en avanies, qu’avaient d’ailleurs annoncées de multiples manifestations hostiles au traité de libre-échange…  De quoi faire regretter le style plus débonnaire de l’Union européenne.

    En tout cas, il ne faudra pas faire de bruit, d’une part quand une firme américaine investira par ici, d’autre part pour rester en dessous des radars…

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc