×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Désordres collatéraux

Par L'Economiste| Edition N°:3585 Le 01/08/2011 | Partager

Ils étaient, ils sont, fort nombreux, ceux qui s’inquiètent de voir monter les nouvelles formes de passe-droit: recrutements sans concours ni diplôme ni budget, occupations des espaces publics par des marchands au noir, audiences judiciaires violemment perturbées par des employés du ministère de la Justice, des services publics essentiels (santé, éducation, conservation foncière, transports…) paralysés par des minorités activistes, des usines attaquées en plein jour par des bandes armées…
Les citoyens avaient bien compris que l’Etat, craignant de fabriquer un martyr, ait battu en retraite. Il a gravement négligé le principe de base qui veut que la solidarité nationale passe d’abord et avant tout par des services publics compétents, efficaces et disponibles.
Cette fête du Trône devrait marquer la réinstallation des références de la vie en société. Et, il faut l’espérer, la fin des désordres collatéraux aux avancées fortes et tangibles du printemps.
D’abord les décorations qui sont allées aux différents corps de sécurité, y compris les renseignements, récompensent leur patience et leur savoir-faire. Maintenir la liberté en même temps que la sécurité n’est pas une affaire d’amateurs.
Ensuite, le discours de SM Mohammed VI a remis sur l’agenda des évidences économiques et sociales perdues de vue dans les désordres ambiants. Les équilibres financiers doivent à nouveau guider une politique économique, qui doit elle-même être remise sur pieds. Les emplois doivent être productifs de valeurs, l’enseignement doit redevenir utile, la couverture médicale doit redevenir efficiente… De même, toutes les instances de régulation doivent couvrir efficacement leur champ d’action.
Le discours royal est allé jusqu’à employer l’expression de «nouveau pacte» économique, attentif à l’appareil productif, à la liberté d’initiative et à la libre entreprise. Reste maintenant à faire descendre des références de base jusque dans la vie de tous les jours.

Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc