×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Décrasser

Par L'Economiste| Edition N°:1453 Le 06/02/2003 | Partager

La claque est partie, mais on s'y attendait. Et elle fait mal. Dans son rapport, la Commission européenne ne révèle finalement que ce que l'on sait déjà. Bureaucratie, surfiscalisation, manque de transparence, réformes juridiques insuffisantes... Conclusion: une "petite économie". Sur le tableau de bord des performances économiques, le Maroc récolte un bien maigre score parmi les pays de la région. Les réformes, des tas et des tas, ont été pensées et repensées. Idem pour des décisions prises et pas appliquées, des promesses non tenues. D'ailleurs, de nombreux gouvernants y ont perdu beaucoup de leur crédibilité. Les entraves continuent à s'accumuler: les relations au travail attendent toujours d'être régies par un code, il y a encore beaucoup de personnes qui ne savent ni lire ni écrire, beaucoup aussi de passagers clandestins vis-à-vis du Fisc. Une ville comme Casablanca n'arrive même pas à ramasser correctement ses ordures à cause des éternelles guéguerres entre élus et des citoyens, qui réclament à cor et à cri un service de qualité, jettent à la poubelle leur civisme, quand cela les arrange.Les progrès d'une nation sont aujourd'hui de plus en plus évalués non pas uniquement à travers son envol économique ou la hausse du PIB, mais aussi selon le bien-être de ses populations.Du chemin donc à parcourir pour un pays qui négocie aujourd'hui des zones de libre-échange, car il doit en garantie montrer patte blanche. Quand finira-t-il par sortir du purgatoire dans lequel il s'est enfermé? Quand finira t-on par décrasser les mentalités? Car finalement, c'est par elles que tout passe. La nouvelle équipe gouvernementale a lancé le grand chantier de la mise à niveau. Il ne faut pas qu'il devienne un simple concept à la mode. Pas de potion magique: du travail et encore du travail pour que le pays rebondisse. C'est à ce prix-là qu'il arrêtera de recevoir des claques.Meriem OUDGHIRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc