×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    Culture de protection

    Par Meriem OUDGHIRI| Edition N°:5471 Le 12/03/2019 | Partager
    meriem_oudghiri.jpg

    Savez-vous où vous adresser si vous achetez un produit défectueux? Où réclamer en cas d’abus commercial? Comment se protéger en cas de fraude?

    Des guichets conseils pour consommateurs existent pourtant. Mais savez-vous où ils se trouvent? Beaucoup d’entre vous répondent par la négative.

    Certes, la loi sur la protection du consommateur existe. Jusqu’à aujourd’hui, il manque toujours des décrets d’application. Cela c’est une autre histoire.

    Ne le nions pas, le mouvement consumériste, qui célèbre cette semaine ses journées nationale et internationale, a démarré et les initiatives se sont multipliées.

    Des associations ont commencé à fouler le terrain pour sensibiliser, informer sur un concept qui paraît encore nébuleux.

    Mais même avec tout cela, il faut accélérer le rythme car nous avons perdu trop de temps. Malgré tous les efforts, sans un consommateur informé, responsable et conscient des enjeux, nous n’irons pas très loin. Sans information, la méfiance vis-à-vis des entreprises et des produits se renforce et exacerbe les dérives.

    Au même titre qu’à l’Etat, les entreprises doivent aussi prendre conscience qu’elles sont redevables à leurs consommateurs. Nous ne le répéterons jamais assez, l’accès à l’information est d’une importance capitale.

    Dans les pays occidentaux, cette culture de protection s’est tellement développée qu’aujourd’hui elle est devenue un réel enjeu de société et de démocratie. La puissance des ONG a même réussi à faire plier des géants comme par exemple l’affaire Monsanto.

    Sans un consommateur responsable, toute Administration si engagée soit-elle, toute ONG de défense si militante soit-elle, ne peut aboutir à un résultat concret.

    C’est de proximité dont nous parlons aujourd’hui, à travers la télévision, la radio ou d’autres médias, notamment. Il faut bousculer, faire beaucoup de bruit... en un mot, informer. Il n’y a que cela qui marche.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc