×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    Crédible

    Par Mohamed BENABID| Edition N°:4760 Le 27/04/2016 | Partager
    benabid_edito_2016.jpg

    Paroles, paroles, paroles... le discours politique porte difficilement en ce moment. A quelques mois des élections, impossible de faire l’économie des lectures «roswelliennes» des bilans ministériels qui se multiplient.
    Dans la liste des grandes préoccupations, l’on voit ainsi apparaître des instructions contre les abus de détentions préventives, des «profit warnings» douloureux sur l’état de délabrement du système de santé... sauf que ces mobilisations et surtout leurs résultats étaient attendus depuis près de 4 ans. Il y a aussi toute cette liste de réformes qui s’enlisent (retraite, avortement), ces textes stratégiques qui manquent à l’appel. A commencer par 10 lois organiques, dont certaines sont éminemment importantes pour le fonctionnement des instances constitutionnelles. Ainsi continue la litanie des promesses non tenues, des chantiers qui ont fait le plein de diagnostic mais qui ont failli à transformer l’essai. S’il est inutile de rappeler que les dossiers urgents ne peuvent pas attendre, il faut avoir l’honnêteté de reconnaître que dans certains domaines, l’industrie particulièrement, les acteurs se font violence pour être au rendez-vous. L’automobile, encore et toujours, ne se contente pas de promettre mais agit.
    Le méga-plan de formation de l’Anapec (voir pages IV & V) est une manière de défier la principale menace qui plane sur les ambitions pour ce marché. Cette prise en main du volet RH, qu’il faudra nourrir continuellement, devrait avoir un impact considérable sur la consolidation du modèle économique pour cette filière.
    L’enthousiasme peut paraître démesuré tellement ses enjeux paraissent évidents: après tout, le capital humain reste l’un des principaux déterminants de création de valeur.  En réalité, si ce plan de formation marque les esprits, c’est qu’il s’accompagne d’un agenda. Il est donc  crédible.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc