×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Citoyens

Par Dr Mohamed BENABID| Edition N°:5029 Le 23/05/2017 | Partager
mohamed_benabid.jpg

A première vue, ce n’est qu’un petit pas grand-chose. Ici, ce sont des élèves débrouillards qui reçoivent des distinctions de la part d’une académie de l’éducation. Là c’est l’insertion par le sport avec  des boxeurs à qui des animateurs dévoués, ou des associations, offrent un ascenseur  social ou un gilet anti-radicalisation.

Là encore, c’est un jeune sculpteur de papier qui reçoit un prix (voir page VI). A première vue seulement… Des initiatives comme celles des incubateurs de quartiers qui sont menées à Bernoussi, à Casablanca, sont en réalité d’une portée majeure: aider ceux qui tentent de s’en sortir.

Les collectivités locales et l’administration locale ont un rôle éminemment stratégique à jouer dans ce chantier en ouvrant portes et fenêtres à toutes les micro-initiatives. Même s’ils sont juridiquement incompétents  sur certaines questions comme l’emploi par exemple,  les élus sont en première ligne et ne peuvent pas se désintéresser des implications sociales  ou des préoccupations d’insertion des populations exclues ou fragiles.

Le plus important est de faire en sorte que les mobilisations aillent beaucoup plus vite compte tenu des urgences. On le constate, toutes ces opérations produisent des résultats, donnent de l’espoir.  Il faut donc les dupliquer.  Il faut aussi lever les rigidités persistantes car l’écosystème n’est malheureusement pas tout à fait encore au point.

La persistance de culture de défiance vis-à-vis de la société civile, de ses financements, n’incite pas à la mobilisation.  Dans de nombreuses situations, les objectifs sont décidés à l’échelle des démembrements locaux de l’Etat dans une démarche paternaliste qui n’encourage ni la participation citoyenne ni l’innovation… Combien d’arrondissements se soucient d’associer les habitants aux ordres du jour de leurs conseils? Or cette ouverture  vers les citoyens est un prérequis. Elle est au cœur de l’ADN même de la démocratie participative.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc