×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Cambrioleurs

Par L'Economiste| Edition N°:1455 Le 10/02/2003 | Partager

Les pirates sont des cambrioleurs, mais nous sommes tous des receleurs. Qui n'a pas une carte TPS ou un programme Word pas très original? Nous pourrions être emprisonnés par milliers avec la future loi qui aggrave les sanctions contre le piratage informatique. Car ce délit repose sur une large complicité d'une société. Certes, l'Etat comme les éditeurs ont raison de mieux défendre cette forme de propriété intellectuelle, sur laquelle repose aujourd'hui toutes les activités économiques et de loisirs. Mais ils doivent aussi savoir que les pirates et leurs milliers de clients ne sont pas des voleurs par nature. S'ils cambriolent, c'est que ces produits, devenus de première nécessité, sont chers. Un même logiciel est vendu à un prix équivalent au millionnaire texan et au lycéen marocain. Pourtant, les deux n'en tirent pas le même bénéfice. Des versions beaucoup moins chères, même simplifiées, seraient utiles pour les pays en développement.Ensuite, quelques grands éditeurs égoïstes verrouillent les portes de l'informatique. Ils se réservent la production et réduisent le reste du monde à la consommation. Des pirates entrent chez eux par effraction pour montrer qu'ils sont aussi intelligents, et participent à la fête où ils ne sont pas invités. Là, l'Etat marocain peut aussi encourager la recherche ou la production de logiciels, par des lignes de crédits ou de garanties spécifiques, les banques préférant le matériel et l'immobilier. Une initiative heureuse est celle de STMicroelectronics, grand investisseur étranger, qui fondait sa présence sur le coût de la main-d'oeuvre et donc sur l'exécution. La multinationale croit aujourd'hui dans la matière grise; elle aidera les écoles d'ingénieurs à former des concepteurs de puces.Car au pays des cambrioleurs, on finit par trouver les meilleurs serruriers.Khalid BELYAZID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc