×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Youssoufi veut relancer le dialogue social

Par L'Economiste | Edition N°:527 Le 11/06/1999 | Partager

· Le Premier ministre appelle les partenaires sociaux à reprendre le dialogue social au début juillet

· Les Commissions issues de l'accord du 1er août 1996 se mettront incessamment au travail


A peine rentré de sa tournée africaine, le Premier ministre a lancé un appel aux partenaires sociaux pour reprendre le dialogue à partir de début juillet. M. Abderrahman Youssoufi a profité de la réunion du Conseil de Gouvernement de jeudi dernier pour donner cette consigne.
L'intervention de M. Youssoufi a été capitale pour accélérer l'examen des dossiers en suspens. La marmite sociale a chauffé dans plusieurs secteurs ces deux dernières semaines. L'UGTM et l'UMT ont ravi la vedette à la CDT en appelant à des mouvements de grève dans leurs secteurs-clés.
Ainsi, la Fédération Nationale du Secteur Agricole (FNSA-UMT) a appelé à une grève suivie par des sit-in mardi 15 juin devant quatre Ministères: l'Agriculture, les Eaux et Forêts, les Finances et l'Emploi. Les camionneurs de l'UGTM ont pris le relai de leurs confrères de l'Enseignement (9 et 10 juin) par un mouvement de 24 heures aujourd'hui lundi. Les réactions syndicales à l'appel de M. Youssoufi ne se sont pas faites attendre. M. Abderrazak Afilal a fait savoir, depuis Genève, que sa centrale maintient "catégoriquement" le gel de sa participation au dialogue social. Pour sa part, l'UMT confirme toujours son opposition "de principe". Sauf rebondissement d'ici le 1er juillet, la délégation syndicale sera donc représentée par une seule centrale, la CDT.

Les commissions spécialisées, issues de l'accord du 1er août 1996 ont été aussi convoquées par le Premier ministre. Une source de la CDT a affirmé que ces commissions commenceront "incessamment" leurs travaux. En tête de liste, la Commission chargée de la promotion interne et de la titularisation qui devra mettre en place une procédure et un calendrier. Les Commissions de l'Habitat Social, du Code du Travail et de la Couverture Sociale devront réouvrir leurs dossiers "le plus vite possible".
Il est à noter que la colère de l'UMT et de l'UGTM contre le gouvernement s'explique en partie par la désignation de la CDT comme chef de file de la délégation ouvrière dans les travaux du Bureau International de Travail à Genève. Les deux centrales ont déposé une plainte contre le gouvernement sur "la violation du principe de rotation décidée par les pouvoirs publics l'année dernière". La plainte de l'UGTM vient d'être appuyée par la Confédération Mondiale Du Travail (CMT) dont la centrale de M. Afilal est membre.

Nadia LAMLILI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc