×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Yahoo! dans la tourmente après le retrait de Microsoft

    Par L'Economiste | Edition N°:2771 Le 07/05/2008 | Partager

    . Les actionnaires protestent . Le PDG en mauvaise postureYahoo!, numéro 2 mondial de la publicité en ligne, a dégringolé en Bourse lundi 5 mai après que Microsoft eut retiré son offre d’achat, et déjà des actionnaires ont protesté, plaçant le PDG de Yahoo! Jerry Yang en mauvaise posture avant une assemblée générale qui s’annonce houleuse. Yahoo! a annoncé lundi dernier que l’assemblée annuelle de ses actionnaires se tiendrait le 3 juillet. Après l’avoir courtisé pendant 3 mois, Microsoft, leader mondial des logiciels, a retiré son offre devant le refus de Yahoo! qui jugeait le prix trop bas. Microsoft avait pourtant relevé son offre à 33 dollars par action, mais les dirigeants de Yahoo! n’ont pas voulu descendre sous 37 dollars. Le titre Yahoo! a clôturé lundi en baisse de 13,25% à 24,37 dollars. L’offre de Microsoft lancée le 1er février avait dopé son cours, auparavant de moins de 20 dollars. Yang et son équipe se seraient congratulés, en topant dans la main quand Microsoft a retiré son offre, selon la presse. Toutefois, dans ses premières déclarations depuis l’abandon de Microsoft, Yang ne s’est pas montré si fier de l’échec de l’opération. «Nous étions totalement désireux de parvenir à une transaction et ils sont partis», a-t-il affirmé. Interrogé sur ce que ferait Yahoo! face à une nouvelle offre de Microsoft, Jerry Yang a affirmé «être toujours ouvert à toutes les alternatives. Plusieurs grands actionnaires du groupe ont commencé à protester, se disant déçus de l’échec des négociations, et laissant entendre qu’ils auraient accepté un rachat à 34 ou 35 dollars par action. Certains menacent de voter contre la direction à la prochaine assemblée générale des actionnaires, prévue en juillet. D’autres actionnaires sont encore plus revendicatifs: Yahoo! est confronté à 7 plaintes, déposées après son premier rejet de l’offre de Microsoft, en février. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc