×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Wafa Assurance renoue avec la croissance

Par L'Economiste | Edition N°:2250 Le 06/04/2006 | Partager

. Le chiffre d’affaires en hausse de 7%. La branche vie dope l’activitéA l’instar des autres compagnies, Wafa Assurance profite de l’essor du secteur et renoue avec la croissance. La compagnie s’engage dans un plan de développement triennal (2006-2008) baptisé «élan». Ce programme est censé la hisser au premier rang des compagnies généralistes de la place. Les primes émises par Wafa Assurance au titre de 2005 progressent de 7% à 1,6 milliard de DH, une hausse légèrement inférieure à la moyenne du secteur (7,6%). Sa part de marché ressort, ainsi, à 12,7%, en baisse de 0,1 point par rapport à 2004. «Ce léger recul est dû à une action volontariste d’assainissement de notre portefeuille client», explique Jaouad Kettani, PDG de Wafa Assurance, lors de la présentation des résultats 2005, le 5 avril. La progression du chiffre d’affaires est le fruit du bon comportement de l’activité vie. La branche génère des primes de 497 millions de DH en hausse de 10,1%. L’assurance décès est l’élément-phare de cette performance avec une progression de 19,6%. Le résultat technique vie gagne 10,9% à 71 millions de DH, pour un taux de marge stable de 9,5%. Côté non-vie, les primes poursuivent leur progression timide, gagnant 5,7% à 1,12 milliard de DH. L’automobile (+10,1%) et les accidents corporels (+37,7%) sont à l’origine de cette hausse. La branche affiche un résultat technique de 119 millions de DH et un taux de marge de 9%. Cependant, la forte régression du résultat net (-35,1% à 183 millions de DH) est à relativiser. En fait, la compagnie avait dégagé en 2004 une plus-value de cession dans le cadre de la fusion BCM/Wafabank. Hormis cette recette non récurrente, la performance de l’année dernière ressort au double du bénéfice hors plus-value de 2004 (76 millions de DH). Par ailleurs, Wafa Assurance gère un portefeuille de placement de 8,3 milliards de DH, en progression de 9,3% par rapport à 2004. Ces fonds sont dominés à hauteur de 61,2% par les actifs à revenus fixes (obligations, immobilier, prêts). Outre ces performances financières, la compagnie a réorganisé son système de gestion, basé désormais sur 5 Business Unit. Ainsi, l’organigramme actuel distingue entre deux pôles commerciaux, un pôle technique et deux autres destinés aux fonctions supports. La refonte du management est un préalable à la stratégie de développement «élan». Wafa Assurance ambitionne, d’ici 2008, de devenir la compagnie généraliste de référence sur le marché. Elle vise également de se positionner en tant que leader de la bancassurance et du marché de masse. A terme, le chiffre d’affaires devrait doubler et le résultat technique progresserait de 64%. Les fers de lance de cette stratégie sont le développement des métiers de prédilection, l’extension du réseau et l’exploitation des synergies au sein du groupe Attijariwafa bank.Nouaim SQALLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc