×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Vols intérieurs: RAM casse les prix

Par L'Economiste | Edition N°:2424 Le 18/12/2006 | Partager

. Casa/Dakhla à 900 DH TTC. 120 millions de DH de déficit sur ces lignesFAIRE une escapade à Dakhla, Errachidia ou Ouarzazate le temps d’un week-end, sans que cela ne coûte plus cher qu’un voyage à Séville ou à Tarifa, est désormais possible. RAM propose depuis le 15 décembre sa nouvelle grille tarifaire sur les vols intérieurs et annonce une réduction de 50% pour la formule week-end. Depuis la libéralisation des prix, il était facile de trouver un Casa/Paris à 100 euros (1.100 DH), alors qu’un Casa/Laâyoune coûte plus que le double. «C’était un peu gênant», dit Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport au cours d’un voyage de presse vendredi dernier à Laâyoune. Avec Driss Benhima, PDG de RAM, accompagné des voyagistes, ils ont expliqué aux journalistes et aux élus locaux de la région Laâyoune, Boujdour Sakia El Hamra, la nouvelle stratégie de la compagnie. Celle-ci propose une offre segmentée pour l’ensemble du réseau intérieur. Les tarifs varient entre 600 et 900 DH aller/retour, toutes taxes comprises, et sont valable toute l’année. «Ce n’est pas une offre promotionnelle; elle n’est limitée ni dans le temps ni dans le nombre de sièges», précise Benhima. Pas de petit astérisque donc. Seule condition: un départ vendredi ou samedi et un retour dimanche ou lundi. Autre «cadeau» de RAM: le lancement du principe de l’achat à l’avance. Des réductions importantes (allant jusqu’à 60%) sont proposées aux clients organisés et pouvant programmer leurs voyages quelques semaines à l’avance. Benhima signale lors de la réunion avec les élus locaux, organisée à la Wilaya de Laâyoune que «les Marocains doivent changer de comportement et apprendre à planifier leurs déplacements». RAM tente aussi de réactiver la Carte Inter+. Une carte proposée à 2.000 DH et offrant des réductions de 50% sur l’ensemble du réseau et dont l’usage jusqu’à aujourd’hui était quasi-confidentiel. RAM veut optimiser cet outil et le proposera désormais à 1.500 DH. La carte sera même gratuite jusqu’au 15 mars 2007. Le réseau intérieur n’a jamais été une bonne affaire pour la compagnie. «De toute façon, les avions partaient à moitié vide, alors autant baisser les prix et en faire profiter le maximum de citoyen», lance Benhima avec sa franchise légendaire. RAM, qui connaît un déficit de 120 millions de DH sur ces même lignes, met en avant dans cette opération sa vocation de «service public». Elle promet même un renforcement de la flotte et une augmentation de 30% des fréquences de vols en interne d’ici à 2011. Pour ce faire, la compagnie compte sur un geste des autorités aéroportuaires, notamment sur la gratuité de certains services.Le réseau compte actuellement 136 vols hebdomadaires, plus 80 autres en code-share. Ce qui lui permettrait de mettre en place une véritable politique de prix low-cost.


Ghellab optimise son voyage

LE ministre a profité de son voyage à Laâyoune pour lancer des travaux de voierie dans la ville. Signalisation verticale et horizontale pour une enveloppe de 5,6 millions de DH ainsi qu’un projet d’assainissement dans la ville d’El Marsa (à 20 km de Laâyoune) pour un coût estimé à 50 millions de DH. Ce projet profitera à près de 10.000 habitants. Les travaux devront arriver à leur terme en février 2009.A. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc