×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Viande avariée: L’Allemagne face à un énorme scandale

Par L'Economiste | Edition N°:2163 Le 02/12/2005 | Partager

. 2.800 tonnes de viande saisies et au moins 50 entreprises impliquéesUne série de scandales de viandes avariées remises en vente sous un étiquetage falsifié ou, pire, de déchets d’abattoirs transformés pour la consommation humaine, a contraint les autorités allemandes à réagir. 2.800 tonnes de viande ont été saisies ces dernières semaines et au moins 50 entreprises et magasins sont impliqués dans la commercialisation de viande pourrie. Une partie de la marchandise, saisie entre-temps, a été réétiquetée à des fins commerciales. Depuis la mi-octobre, la liste des cas de viande impropre à la consommation ne cesse de s’allonger. La Rhénanie du nord-Westphalie (ouest), la Bavière, le Bade-Württemberg (sud) et la Basse-Saxe (est) sont particulièrement touchés.La vérification des 300 entrepôts frigorifiques que compte le pays, qui doit être prochainement achevée, a encore permis mercredi la saisie de 23 tonnes de saucisses et de viande à Gelsenkirchen (ouest).A ce jour, «550 tonnes de viande suspecte ont été livrées à 80 clients à l’étranger et en Allemagne», a dit à l’AFP une porte-parole du ministère de la Protection des consommateurs, Tania Thiele.Au Danemark, 18,5 tonnes de lard et 500 kilogrammes de viande de boeuf haché périmés en provenance d’Allemagne ont été retirés de la consommation ces derniers jours et renvoyés dans le pays d’origine.«Nous avons une devise et elle s’intitule tolérance zéro (...) envers ceux qui foulent au pied la confiance des consommateurs», a dit la chancelière allemande Angela Merkel au cours de sa première déclaration de politique générale mercredi 30 novembre devant la Chambre des députés.Elle a demandé à ce que les failles à l’origine de ce «grave scandale» soient supprimées «sinon le secteur alimentaire allemand sera confronté à de graves difficultés».Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc