×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Vaccins: Retour à un réapprovisionnement normal en Tetracoq et Pentacoq

Par L'Economiste | Edition N°:463 Le 15/03/1999 | Partager

· 24.000 doses de Pentacoq libérées pour le marché marocain

· Des "problèmes techniques" à l'origine des dernières ruptures

· Communiqué de Pasteur Mérieux Connaught France


Le marché marocain sera très prochainement réapprovisionné en vaccins Pentacoq et Tetracoq. C'est ce que vient d'annoncer le laboratoire pharmaceutique Rhone Poulenc Rorer Maroc. Pour le Tetracoq (utilisé pour prévenir la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite), 24.000 doses ont été libérées, vendredi 12 mars par la maison mère, Pasteur Mérieux Connaught France. La livraison du Pentacoq (diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite et infections à Haemophilus influenza b) est aussi annoncée.
A noter que les deux produits destinés à la vaccination des enfants et nourrissons sont en rupture de stock depuis plusieurs semaines.
Outre la reprise normale de l'approvisionnement, les premières explications de la pénurie viennent également de tomber.
Dans un communiqué diffusé jeudi 11 mars à Lyon, Pasteur Mérieux Connaught expliqué a précisé que la rupture d'approvisionnement temporaire des vaccins Pentacoq et Tetracoq, survenue au début du mois de janvier 99, a été consécutive à deux événements distincts. D'abord, "Pasteur Mérieux Connaught a été amené à ne pas distribuer sur le marché marocain les doses livrées au Maroc en Juillet 1998, ceci en raison d'une rupture de la chaîne de froid à la livraison des produits à l'aéroport". Selon la même source, les vaccins étaient destinés à couvrir les besoins jusqu'à la fin de l'année 1998. Ensuite, la multinationale a précisé qu'un deuxième facteur a contribué à ces pénuries. "La rupture d'approvisionnement est liée d'autre part à une insuffisance d'activité vaccinale de la valence coquelucheuse dans les lots de vaccins Pentacoq et Tetracoq récemment fabriqués et qui n'ont pas, de ce fait, été commercialisés". Pour autant, le laboratoire souligne que cette contrainte technique ne remet pas en cause la qualité des lots de vaccins déjà commercialisés.

Pasteur Mérieux Connaught indique dans le même communiqué que l'ensemble des mesures nécessaires ont été prises dès le départ pour permettre d'assurer la couverture vaccinale des 5 maladies concernées: diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche et infections invasives à Haemophilus influenza type B.
Contacté pour complément d'informations, la direction de Rhône Poulenc Rorer Maroc nous a expliqué que le vaccin reste un produit très technique. Le dosage et la détermination des seuils d'efficacité en particulier restent une des étapes les plus difficiles, est-il indiqué. C'est d'ailleurs des problèmes de dosages qui auraient été à l'origine des dernières ruptures (du moins en partie). "Ces ruptures n'ont jamais soulevé de problème de santé publique, d'autant que des produits de remplacements étaient disponibles sur le marché". Allusion est faite aux vaccins DTCOQ, ACTHIB (infections à Haemophilus influenza de type b) et vaccin poliomyélitique oral. Leur association, d'une part DTCOQ et ACTHIB pour le Pentacoq et d'autre part, DTCOQ et vaccin poliomyélite oral pour le Tetracoq, pouvait permettre de gérer provisoirement cette situation.


La vaccination après coup?


La vaccination va peut être ouvrir de nouvelles perspectives dans le traitement des maladies. Et pas seulement du point de vue préventif, rôle qui était le sien jusqu'ici.
Plutôt que de vacciner préventivement, les chercheurs considèrent en effet qu'il est possible de traiter la maladie infectieuse une fois que celle-ci est déclarée, par stimulation du système immunitaire. C'est d'ailleurs aujourd'hui un des créneaux sur lequel Pasteur Mérieux Connaugh parie le plus. Les recherches sont particulièrement avancées dans le domaine de la gastro-entérologie et de la cancérologie. Des vaccins ont notamment été mis au point contre l'ulcère gastrique et contre le cancer du col utérin.

Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc