×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Union Méditerranée: Compromis entre Merkel et Sarkozy

Par L'Economiste | Edition N°:2728 Le 05/03/2008 | Partager

LA chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy ont annoncé lundi dernier à Hanovre être parvenus à un «compromis» en faveur d’une «Union pour la Méditerranée», pomme de discorde des derniers mois entre Paris et Berlin.«On a trouvé un compromis autour de cette Union pour la Méditerranée que nous voulons tous les deux et qui n’exclura personne», a assuré lors d’un point de presse le président Nicolas Sarkozy.«Nous sommes d’accord pour que ce soit un projet de l’UE», a souligné Merkel.Nicolas Sarkozy était venu inaugurer, à Hanovre, le Cebit, plus grand salon des nouvelles technologies du monde, aux côtés du président de la Commission européenne, Jose-Manuel Barroso. Un entretien et un dîner avec Merkel ont permis d’évoquer la présidence française de l’UE, au 2e semestre, et divers sujets sur lesquels Paris et Berlin n’ont pas été sur la même longueur d’onde. Le principal était ce projet dont Nicolas Sarkozy veut faire une priorité de sa présidence, Berlin ayant émis la crainte qu’il divise à terme l’UE s’il excluait les Européens non riverains de la Méditerranée.Les deux dirigeants se sont aussi rapprochés sur un autre dossier contentieux, correspondant à des intérêts économiques forts: la chancelière a annoncé qu’«un accord est en vue avec la France sur les objectifs européens de réduction de CO2 des voitures». Nicolas Sarkozy a parlé d’une «position commune de la France et de l’Allemagne dans les jours qui viennent».Berlin s’oppose au projet de l’UE de réductions des émissions de CO2 des voitures en fonction de leur poids, qui pénalise trop à son goût son industrie automobile, spécialiste des modèles lourds et polluants. Au grand dam de la France, productrice de voitures plus légères. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc