×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Une profession peu informatisée

Par L'Economiste | Edition N°:445 Le 17/02/1999 | Partager

Les nouvelles technologies peinent à pénétrer la chaîne de production des architectes et professionnels de l'urbanisme. Sur le handicap du coût de l'investissement pour avoir une solution informatique valable se greffe le problème de formation de personnel pour passer du manuel à l'univers des bits.

De plus en plus, les travaux de conception et de publication tendent à être assistés par ordinateur. Les professionnels de l'urbanisme, les bureaux d'études, les architectes et les entreprises industrielles commencent à se doter de solutions informatiques adaptées à leurs besoins. L'ère des plans sur planche est-elle révolue?
En tout cas, pas à court terme, vu le faible taux de pénétration de l'outil informatique. "Sur les 1.800 cabinets d'architectes, seulement une centaine est informatisée. Par informatisation, il faut entendre le cabinet qui produit au moins 70% de ses travaux (esquisses, avant-projets, projets d'exécution, visualisation et communication) par le recours à l'informatique", note l'architecte Chakib Lahrichi. Ce problème de faiblesse d'informatisation des cabinets d'architectes s'explique, non pas par le manque d'envie ou d'information, mais plutôt par la crise du secteur qui découle de celle de l'immobilier, ajoute-t-il.
Cette prédominance du manuel dans le secteur s'explique selon un autre architecte, Mustapha Chakib, non seulement par le coût important de l'investissement dans l'équipement, mais aussi par la structure de marché. "La majorité des dessinateurs ne savent travailler que manuellement les travaux de dessins. Leur conversion vers la conception assistée par ordinateur va prendre du temps".
Outre ces facteurs techniques et humains, les modules consacrés aux nouvelles technologies dans les instituts de formation aussi bien des architectes (Ecole Nationale des Architectes) que des dessinateurs tardent à s'introduire dans les cursus de leur formation. Il faut rappeler que les logiciels à destination de l'Education coûtent moins cher que ceux destinés au grand public.
Une fois sur le marché de travail, les lauréats doivent compter sur eux-mêmes pour assurer leur mise à niveau informatique.

Une solution à 150.000 DH


Pour ceux qui ont fait le choix d'introduire la technologie des bits dans le processus de production, l'outil informatique permet un gain de temps, mais aussi offre plus de précision. "La visualisation, la reprise et la modification de plan est facilitée grâce aux fonctionnalités offertes par les logiciels dédiés à la CAO, notamment pour les dessins industriels", explique M. Belemkadem Thami, responsable à l'ONE, qui suit des cours de soir pour maîtriser des logiciels professionnels. Plus intéressant encore, l'introduction des modifications sur les maquettes de plans proposées aux clients est plus aisée vu les possibilités d'introduction des corrections directement sur le fichier réalisé à l'aide d'un logiciel de CAO. Pas besoin de refaire tout le travail!
Côté infrastructure, "l'investissement dans une bonne solution informatique est de l'ordre de 150.000 DH. Ce montant inclut le matériel, la formation, les logiciels et la table traçante'", indique M. Ali Kamiri, directeur d'Arc Elec Technologie, société de commercialisation de produits informatiques spécialisés. Pourtant, cette niche de produits à destination des professionnels de l'architecture et la gestion des espaces souffre du taux élevé de piratage qui avoisine 80%, regrette M. Kamiri. Un handicap qui n'empêche pas la croissance à deux chiffres de ce segment de marché qui est amené à connaître un boom les prochaines années.

Rachid JANKARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]onomiste.com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc