×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Une passionnée de communication à la tête d'Autograph

Par L'Economiste | Edition N°:1475 Le 13/03/2003 | Partager

. Enseignante chercheur, journaliste, consultante, Djamila Berrada a assumé plusieurs fonctions. Elle n'a pas encore réalisé toutes ses ambitions«La vie commence à 20 ans», dit Djamila Berrada. Cette dame de 48 ans parle avec assurance. Elle a derrière elle quelque 28 ans d'expérience professionnelle. Cette femme active a assumé plusieurs fonctions: enseignante à l'université, directrice de la revue Kalima, directrice de la première agence artistique au Maroc “Art Rythme et Tic”, consultante en communication auprès de grandes entreprises et depuis trois ans, administrateur-directeur général de l'agence d'événementiel Autograph. Un véritable parcours de combattante.Son dernier exploit a été l'organisation du 1er Forum international des femmes chefs d'entreprise du 20 au 22 février à Casablanca. Son intérêt pour la question féminine ne date pas d'aujourd'hui. D'ailleurs, “la condition de la femme maghrébine” a été le sujet de sa thèse de Doctorat d'Etat à l'Université des Sciences humaines de Toulouse. Actuellement, elle est un des membres fondateurs de l'Association des femmes chefs d'entreprise du Maroc (Afem), à la promotion de laquelle elle participe au sein de la commission communication.Cette femme d'origine algérienne a de l'énergie à revendre. Elle parle avec émotion de son parcours professionnel. Notamment de son passage à la revue Kalima avec l'équipe de Noureddine Ayouch. En effet, quand Djamila Berrada parle de cette publication, ses yeux pétillent. Kalima est une revue élitiste qui regroupait l'intelligentsia marocaine. «Une expérience brève, mais ô combien enrichissante«, soupire Berrada. De cette expérience, elle a gardé aussi quelques frustrations. “Marocréation” en fait partie. C'était un projet de méga-défilé qui devait réunir toutes les grandes stars de la haute couture européenne et maghrébine. Il devait être marqué par un grand concert. “Un projet novateur et combien avant-gardiste à l'époque”, regrette Djamila. Malheureusement, la disparition de la revue qui devait parrainer l'événement y a mis fin. Mais elle a su rebondir. Après la disparition de la revue, elle s'est tournée vers la communication événementielle. Cette orientation «naturelle« a été couronnée par la création de “Art Rythme et Tic”, première agence artistique au Maroc dont elle a assuré la direction. C'est au sein de cette agence que “Happy New Raï” a vu le jour, une manifestation artistique qui a réuni sur scène, pour la première fois, les grandes vedettes du raï. “Ce concert a rassemblé 30.000 personnes et marqué le 1er anniversaire de la chaîne 2M. C'était un moment inoubliable”, dit-elle avec émotion. La guerre du Golfe met fin à l'existence de l'agence Art Rythme et Tic. Les actionnaires et collaborateurs, en partie étrangers, se sont retirés suite à une conjoncture d'après-guerre peu propice aux projets d'animation. Djamila Berrada s'est alors tournée vers la communication d'entreprise. Le besoin en termes de communication évènementielle se faisait sentir auprès des institutions et grandes entreprises. «L'adaptation a été rapide. Il n'y avait pas beaucoup d'efforts à fournir. Le management d'une agence d'évènementiel obéissait aux mêmes règles”, raconte-t-elle. Après une expérience en consulting au sein de l'APEBI (association professionnelle informatique), Djamila Berrada crée Autograph, une agence dédiée à l'organisation d'évènements professionnels et artistiques. Cette appellation découle des centaines d'autographes recueillis par l'agence de grands noms du showbiz et de leaders économiques.«L'agence est jalonnée également par des intermèdes que sont les évènements ludiques et artistiques aussi sérieux mais combien plus passionnants”, dit-elle. «Chaque événement organisé est un enfantement, il faut le sentir de l'intérieur pour lui donner vie«, affirme-t-elle avec conviction.En femme de communication, Djamila Berrada n'a pas réalisé toutes ses ambitions. Pour cette battante, son travail est plus qu'une vocation. C'est une véritable passion.


Evènements-clés

Djamila Berrada a piloté de grands évènements:- Salon des technologies de l'information en 1997, 1re édition de Sitexpo- Solutech, salon de la qualité (pendant 4 ans successifs)- Congrès COPEAM 2000 – Télévisions méditerranéennes - Convention d'affaires «Europe-Maghreb« -Versailles-Rome 1993-1994- Convention France-Maghreb en 2002- Festival du rire et de l'humour en 1999- Festival de la Palmeraie de Marrakech. Widad GHORBAL

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc