×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Une force de frappe qui n’épargne pas le Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:1817 Le 22/07/2004 | Partager

. Il fallait s’y attendre, les importations en provenance de Chine l’emportent sur les exportations. La Chine, 10e principal fournisseurTimides jusqu’au début des années 99, les échanges commerciaux bilatéraux connaissent depuis un nouveau dynamisme. Le montant global des échanges commerciaux du Maroc avec ce pays n’a pas dépassé, entre 1967 et 1980, en moyenne annuelle, 32 millions de dollars. En 2002, le volume des échanges, tiré essentiellement par l’accroissement des importations marocaines en provenance de Chine, a atteint 473 millions de dollars. Soit une progression de 14,5%, par rapport à 2001 où ce volume était de 384 millions de dollars. La réalité pourrait être tout autre vu le volume des marchandises chinoises écoulées chaque jour rien que sur des places comme Derb Omar ou Derb Ghallef à Casablanca par exemple. La dernière étude de la DPEG qui analyse les répercussions de la montée en puissance de la Chine sur les économies internationale et nationale souligne cette position structurellement déficitaire de la balance commerciale marocaine vis-à-vis de la Chine. Un déficit qui n’a cessé de se creuser au cours des dix dernières années pour atteindre le niveau record de 229 millions de dollars en 2002. Selon les auteurs de l’étude, c’est notamment l’accroissement des importations des biens d’équipement et des biens intermédiaires en provenance de la Chine qui explique cette situation. Outre la dissymétrie qui caractérise la structure bilatérale du commerce entre le Maroc et la Chine, celle-ci présente des caractéristiques spécifiques aux échanges entre économies se situant à des stades de développement différents. En effet, les importations marocaines en provenance de Chine ont enregistré une forte progression. Elles ont dépassé 270 millions de dollars en 2000 pour représenter 2,3% du total des achats du Maroc. Ce qui place la Chine au 10e rang des principaux fournisseurs du pays. Pour leur part, les exportations marocaines à destination de la Chine se sont élevées à 58 millions de dollars en 2000. Elles ont alors représenté 0,5% des ventes nationales totales à l’étranger. Ce qui situe la Chine au 21e rang des principaux clients du Maroc. Les livraisons du Maroc sont composées essentiellement de biens intermédiaires. Ces derniers ont représenté, en moyenne entre 1997 et 2000, respectivement 93% du total des exportations marocaines vers ce pays contre seulement 57% au cours de la période 1989-1996. De leur côté, les produits primaires ont vu leur part reculer de 40% à 4% entre les deux périodes. Mais pour les auteurs de l’étude de la DPEG, un potentiel d’échanges non négligeable existe en dépit du caractère encore limité du commerce bilatéral entre le Maroc et la Chine. Selon eux, le Maroc dispose d’un potentiel significatif d’augmentation de ces ventes. Mais la concrétisation de ce potentiel d’échange resterait toutefois tributaire de plusieurs paramètres. Les auteurs citent, en particulier, l’atténuation des obstacles qui pèsent sur le développement des liens commerciaux avec le continent chinois. Pour eux, il s’agit notamment de l’inadaptation de l’offre d’exportation marocaine à la demande d’importation chinoise. Les autres obstacles stigmatisés par les auteurs de l’étude de la DPEG sont l’orientation des politiques commerciales des deux pays. Mais aussi l’absence de lignes directes de transport maritime et la persistance de plusieurs obstacles d’ordre non tarifaire. K. E. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc