×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Une école, une agence Wafabank

Par L'Economiste | Edition N°:456 Le 04/03/1999 | Partager

Wafabank vient de lancer un projet de parrainage "une école, une agence". Une expérience-pilote est actuellement menée à l'agence Dar Touzani dont les résultats sont attendus avant la conférence sur l'entreprise et l'éducation prévue le 15 avril.

Le compte à rebours est enclenché pour le projet-pilote de Wafabank, "une école, une agence", mené par l'agence Dar Touzani, sur la Route de Médiouna, au profit des élèves de l'Ecole Lalla Aïcha(1). Objectif: parrainer des écoles pour former les managers de demain.
Le dead-line fixé pour la réalisation du programme d'action est prévu pour fin mars. Le comité de soutien du projet devra présenter les résultats de l'action lors de la conférence "L'entreprise & l'éducation, un impératif pour le développement". Organisée par Wafabank en collaboration avec le Ministère de l'Education Nationale, la CGEM, l'USAID, l'UNICEF et la Banque Mondiale, cette conférence est prévue le 15 avril prochain à Casablanca.
L'idée, lancée par M. Abbad El Andaloussi, directeur général-adjoint de Wafabank, a vite intéressé l'agence Dar Touzani qui a constitué un comité de soutien réunissant une partie de ses clients. A terme, ce projet-pilote sera généralisé à toutes les agences de Wafabank. L'ambition affichée est de donner une impulsion pour que chaque entreprise puisse parrainer une école.
Celle de Lalla Aïcha a été choisie, car nécessitant plusieurs travaux de réparation. Elle affiche en outre un taux d'échecs des plus faibles. Le taux de passage au collège avoisine les 61%. De plus, l'établissement est situé dans un quartier démuni relevant de la Préfecture de Ben M'Sik-Sidi Othmane. Sur près de 1.000 élèves que compte l'école, plus du quart sont des cas sociaux. Il s'agit pour la plupart d'enfants issus de familles monoparentales ou vivant chez leurs grands-parents. Mais, pour mieux connaître leur profil sociologique, une enquête est en cours. Elaborée par Mme Soumia Naâmane Guessous, sociologue et présidente du comité, celle-ci est menée par des étudiants en sociologie et d'écoles supérieures privées.
A rappeler que le coup d'envoi de ce projet-pilote a été donné le 10 décembre dernier au siège de Wafabank. Cinq jours après, les membres du comité de soutien se sont réunis à l'Ecole Lalla Aïcha pour sensibiliser le personnel de l'établissement. Mais ce n'est que lors de la réunion du 22 décembre que le programme d'actions a été définitivement arrêté. "Pour aller vite, des commissions ont été constituées. Chacune a en charge un projet déterminé selon la spécialité de ses membres", indique M. Abdessamad Kouider, chef de l'agence Casa-Dar Touzani.
Une dizaine d'actions ont été donc programmées (voir encadré).
La première opération concrétisée par le comité de soutien a concerné la distribution de vêtements aux enfants démunis de l'école, à l'occasion de la fête de l'Aïd El Fitr. Au total, 153 élèves en ont bénéficié. L'action a nécessité une enveloppe de 50.000 DH entièrement financée par des dons. Les membres du comité utilisent leur réseau de connaissances pour chercher des financements.

Malika EL JOUHARI

(1) Cette école a bénéficié d'un autre projet-pilote, celui de l'introduction des échecs à l'école. L'action est menée conjointement par la Fédération Royale des Echecs, la Fondation Wafabank et le MEN. C'est le comité de soutien de Dar Touzani qui suit l'action sur le terrain.


Quelques actions ciblées


· Informatique: il est prévu d'équiper l'école de 8 ordinateurs
· Construction: Transfert des sanitaires dans la cour de récréation et construction à la place d'une bibliothèque
· Eclairage: équipement des classes en lampes à néon en les mettant à une bonne distance pour une meilleure vision des élèves
· Matériel didactique: doter les classes de cartes pédagogiques, d'un magnétoscope, d'équerres
· Assistance médicale: une auscultation dentaire a été effectuée. L'association des pédiatres s'est engagée à procéder à une visite médicale générale
· Outils de jardinage pour initier les enfants au travail de la terre.o

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc