×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Une école de “bac+4 clés en main” pour la rentrée

Par L'Economiste | Edition N°:1593 Le 03/09/2003 | Partager

. Son objectif: Réduire la durée d'insertion postétudes à zéro. L'HEISI sera spécialisée dans l'ingénierie des systèmes d'informationSi l'avenir des écoles supérieures privées demeure, à maints égards, incertain, la prochaine rentrée universitaire a au moins quelque chose de certain: les opérateurs ne pourront plus vendre du rêve pour recruter. La circulaire de Alioua (www.leconomiste.com) ordonnant le monopole d'Etat des appellations vendeurs (Master, Licence, DEUG, DESS, DEA, Ingénieur…) mettra, en effet, fin à la course aux titres engagée avec le succès des formations délocalisées. D'un point de vue marketing, les compteurs seront remis à zéro et l'on se prépare, du côté des opérateurs, à un glissement de la concurrence vers la promotion du contenu et des politiques pédagogiques au lieu des appellations. Un nouveau venu dit, «faire de cette nouvelle donne du marché une conviction«. Il s'agit de l'HEISI, une école spécialisée dans l'ingénierie des systèmes d'information, qui ouvrira ses portes, d'après ses promoteurs, «des ingénieurs expérimentés de la place«, en octobre 2003. A l'image de la concurrence, l'HEISI joue la carte de l'efficacité avec toutefois une spécificité au niveau de la stratégie proposée. Selon Raouf Mohammed Guessous, administrateur-directeur général, «la particularité de la formation proposée sera de ramener la durée d'insertion postétudes dans le milieu professionnel à zéro«. Autrement dit, la période des stages disparaîtra. «Elle constitue un investissement incertain pour les entreprises: un coût parce qu'elles sont généralement amenées, quel que soit le niveau d'études des recrues, à les former à la technologie de la maison. Et un risque dans la mesure où une recrue formée se voit ouvrir des opportunités de carrières, avant même que l'entreprise n'en ait tiré profit«, explique Guessous. «Des laboratoires grandeur nature du quatuor mondial des systèmes d'information, Oracle, Microsoft, Cisco et IBM simuleront un environnement professionnel et la méthode de travail par projet formera l'étudiant à la prise de décision«, poursuit le responsable. Le cursus ainsi monté par «des hommes du domaine« entend ainsi faire preuve de pragmatisme en privilégiant le terrain. «Pour autant, le volet académique n'a pas été marginalisé. Le cursus a été développé par des universitaires et des professionnels. Bien que les clivages ne soient pas définis, les premiers sont attendus sur la formation théorique et les seconds, au niveau de la pratique«, insiste Guessous. L'objectif étant en fin de compte de produire des bac+4 opérationnels en même temps que la délivrance de leurs diplômes. Parfois bien avant, puisque «l'école favorisera l'émergence des talents à travers la conduite de projets ou marchés réels pilotés par des responsables d'entreprise«. L'HEISI délivrera son propre diplôme dans un premier temps et si l'évolution du secteur est positive, elle postulera pour le titre national d'ingénieur à travers la procédure d'homologation, promettent ses promoteurs, «car la finalité de notre cursus est bien de produire ce type de profil pointu«, précise Guessous.


Partenariats

Dans la stratégie de l'HEISI, ses promoteurs n'écartent pas le recours à des partenariats. Côté entreprises, ils promettent «un engagement profond« pour faire profiter les lauréats de leurs longues années d'expériences et de leurs carnets d'adresses. Côté diplômes, des partenariats sont en vue avec des opérateurs étrangers pour un échange de connaissances et de formations, mais «dans un cadre qui permette un double contrôle de l'accrédité et de l'accréditeur«.Adil HMAITY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]ste.com
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc