×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Une clinique dentaire multidisciplinaire

Par L'Economiste | Edition N°:2421 Le 13/12/2006 | Partager

. Elle va assurer l’assistance clinique, technique, la formation…. A l’origine du projet, un groupe portugais et un MarocainUNE clinique dentaire multidisciplinaire, Clinica Malo Casablanca collaboration center, ouvrira ses portes dès l’année prochaine. Celle-ci est le fruit d’un partenariat avec le groupe international Clinique Malo, l’une des plus grandes cliniques au monde, qui siège à Lisbonne. Le nouvel établissement assurera cinq champs d’activité: une assistance clinique et technique, une formation continue post-universitaire, le E-Learning, une centralisation des commandes de prothèses et une coopération scientifique de recherche avec le centre lisbonnais. L’implantologie orale est le centre majeur de ce projet. Etant donné que la structure portugaise était la première à créer les implants dentaires contemporains dans les années 60. Grâce au concept du «All one four», «le tout sur 4 implants, on n’aura plus besoin d’en poser 10 par exemple. Des guides radiologiques permettront de réduire la durée de l’intervention. Ce ne sera plus la main du chirurgien qui décide, mais celui-ci sera guidé par des avant-trous et des forages pré-établis et l’intervention ne durera que 12 minutes», explique Dr Mohammed Saâd Zemmouri, cofondateur de ce nouveau site. «Les édentés totaux trouveront leur bonheur. Infirmes du sourire, ceux-ci se débarrasseront de ce handicap social, car le sourire est un moyen de communication essentiel en société et sa perte engendre la perte de confiance en soi», affirme ce dernier. L’esthétique n’est pas en reste, car le matériau utilisé est le plus biocompatible en médecine. La céramique «procera» et la découpe au laser donnent le meilleur rendu esthétique naturel. Quid des prix? Le prix de l’implant ne baissera pas, c’est la réhabilitation orale totale qui réduira la facture chirurgicale. Quant à la formation diplômante , elle se fera selon deux volets: soit des séminaires intensifs de 3 à 4 jours, soit une formation à l’année en partenariat avec un certain nombre de conférenciers d’Allemagne, des États-Unis, du Liban, d’Italie, d’Algérie et du Maroc. Elle coûtera 75.000 DH.Les apprenants seront amenés à déposer un minimum de 4 implants appareillés pour valider leur diplôme. Cette formation sera destinée aux chirurgiens dentistes et aux chirurgiens dentistes spécialistes.En outre, cette structure n’a pas oublié les assistantes dentaires et les hygiénistes oraux. Celles et ceux qui voudront en faire leur métier y trouveront leur compte. «Une formation de recyclage de 38 semaines sera destinée aux assistantes dentaires déjà opérationnelles. Le prix variera entre 25.000 et 35.000 DH», souligne Zemmouri. «Au Maroc, on a rarement fait partie d’une équipe clinique et scientifique multicentrique. On va pouvoir drainer le maximum de cas qui vont être enregistrés parmi les études cliniques mondiales. Et par conséquent, des auteurs scientifiques marocains seront nés», assure-t-il. Cette initiative ambitieuse aura pour objectif de «contribuer à tirer vers le haut, non seulement la profession de chirurgien dentiste, mais aussi tous les intervenants. Il s’agit d’un travail d’équipe que les Anglo-Saxons appellent «team work»», n’a pas manqué de souligner le promotteur du projet.  «Notre vœu est de voir adhérer l’ensemble de la profession à ce challenge que représente cette entreprise de partenariat scientifique arrimant la chirurgie dentaire marocaine à la locomotive scientifique mondiale», ajoute-t-il.Ce groupe international a fait confiance en une structure marocaine pour se développer non seulement au Maroc, mais aussi dans les autres pays arabes et africains. CM Clinique, présente à Varsovie, à Sao Paolo, à New Jersey, à Madrid, à Marseille et à Paris notamment, est surtout un concept qui développera des partenariats avec d’autres cliniques. «La qualité et l’innovation seront les moteurs de sa présence au Maroc», affirme le cofondateur. Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme du gouvernement marocain «Emergence».  «Il permettra la création de compétences et l’exportation du savoir-faire», dira Zemmouri.Loubna MOUSSALI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc