×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Un spectacle d’art céleste en tournée au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:2229 Le 08/03/2006 | Partager

. Le projet est piloté par l’IFC, organisé dans le cadre de France Expo. Destiné aux enfants et adultes, c’est un concert gratuit et en pleine rue LA Compagnie française Transe-Express présente «le carillon céleste, maudits sonnants», un spectacle de rue itinérant. La venue de cette compagnie au Maroc est pilotée par l’Institut français de Casablanca. Le spectacle sera en tournée dans les instituts français du Maroc. La première représentation se déroulera à Casablanca le 10 mars, à l’esplanade de l’Ofec. La seconde se tiendra à Marrakech le 13 mars à l’esplanade Bab Ighli. La compagnie poursuivra sa tournée le 16 mars à Agadir, à place Al Amal. Rabat accueillera la troupe le 19 mars à l’esplanade du Chellah. Les Fassis auront droit au spectacle à Bab Boujloud le 22 Mars et enfin les Oujdis pourront l’admirer le 25 mars, place du 3 mars. Ce projet, organisé dans le cadre de France Expo 2006 et soutenu par l’Ambassade de France au Maroc, a reçu l’adhésion de nombreux sponsors: Maroc Telecom, Acima, Comanav, Credit du Maroc, Lydec, groupe OCP, Total, Veolia et Ubi France. Les autorités locales des différentes villes ont également apporté leur aide, en mettant à disposition des organisateurs des espaces publics. La troupe est composée de 18 personnes, dont 9 techniciens, 6 musiciens et 3 trapézistes voltigeurs. Le spectacle montre un orchestre de cloches harmonisées soulevées dans les airs tel un lustre musical qui voit sa forme évoluer, entraînant dans ses mouvements les musiciens suspendus comme des pantins. Le tout est mis en évidence par des jeux d’éclairage et orchestré par des musiques. En fait, les musiciens et les trapézistes évoluent en hauteur sur une armature métallique et lumineuse maintenue dans les airs par une grue géante. Le spectacle, visuel et sonore, est gratuit et ouvert à tous, de 7 à 77 ans. Le public se déplace d’estrade en estrade et la foule se répartit, changeant constamment de place. La compagnie de rue Transe-Express invente en 1990 l’art céleste: elle accroche sous des grues des mobiles humains à soixante mètres de haut. Tous ses spectacles aériens (Mobile Homme, Rois faignants, Maudits sonnants, Lâcher de violons, Les Tambours) ont enchanté les festivals mais aussi les J.O d’Albertville, de Sydney, les Champs-Elysées, l’Esplanade Pompidou...Véritable sculpture aérienne, immense et féerique, machine poétique mobile qui se joue de l’apesanteur, les maudits sonnants transportent notre imaginaire et élève notre regard et nos émotions.Nadia BELKHAYAT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc