×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

Un site archéologique syrien menacé par un barrage

Par L'Economiste | Edition N°:470 Le 24/03/1999 | Partager

· Le site contient une trentaine de maisons entières datant du Xème au IXème millénaires av. J-C
· Des boulettes de nourriture: Le plus ancien témoignage néolithique de préparation alimentaire


SI rien n'est fait d'ici octobre prochain, le site archéologique syrien Jorf-el-Ahmar risque de devenir un refuge pour les poissons. En effet, le village néolithique est menacé de reposer sous un lac de 15 mètres de profondeur avec la mise en eau du barrage du Tichrine. Heureusement, une vaste opération est en cours sur la vallée de l'Euphrate pour sauver quelques vestiges. La dernière campagne de fouilles est prévue en mai-juin prochains.
"Le site de Jorf-el-Ahmar est menacé dès l'hiver prochain, car il est situé assez bas. Sa disparition me rend triste, car c'est un site majeur, spectaculaire", confie la directrice de la mission archéologique franco-syrienne, Danielle Stordeur, du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). En effet, les vestiges du site, dont l'occupation s'est étalée de la fin du Xème au IXème millénaires av. J-C, permettait de comprendre le processus dit de néolithisation. C'est celui-ci qui a conduit les groupes préhistoriques de chasseurs-cueilleurs à se sédentariser en village, puis à maîtriser leur environnement par la domestication des plantes et des animaux. Lors de la campagne de fouilles de 1998, un bâtiment communautaire, construction ronde et de grande dimension destinée à un usage collectif et au stockage, a été déterré.
Depuis les premières fouilles en 1995, la mission franco-syrienne a effectué des découvertes intéressantes. Il s'agit notamment de la mise en évidence d'une trentaine de maisons entières dans dix niveaux de villages, permettant d'analyser le passage historique des premières constructions rondes à des maisons rectangulaires.

Architecture reconstituée


Plusieurs autres maisons incendiées, immédiatement effondrées, ont permis de reconstituer les architectures dans leur totalité. Une maison a même révélé l'image des activités qui s'y déroulaient au moment d'un départ précipité: meules, bassins, plats en pierres polies.
Autre découverte marquante, une maison incendiée a livré des restes d'orge calcinés et des boulettes de nourriture contenant notamment des céréales. Il s'agit des plus anciens témoignages néolithiques de préparations alimentaires. Les habitants de Jorf-el-Ahmar se nourrissaient donc de céréales (orge, engrain-variété de blé), et aussi de légumineuses (lentilles). Il semble, selon les fouilles, qu'ils aient commencé à cultiver au moins une partie de leurs ressources végétales.
A l'époque, le climat au niveau de cette localité située au Nord-Ouest d'Alep, non loin de la frontière turque, était plus humide et plus frais qu'aujourd'hui et la végétation correspondait à une steppe humide plus ou moins arborée.
Par ailleurs, l'étude des restes d'animaux a montré que la chasse portait essentiellement sur les gazelles, les équidés sauvages (ânes et hémiones) et les aurochs.


Des aide-mémoire préhistoriques


Parmi les découvertes spectaculaires du site, la mise à jour de plaquettes gravées de signes schématiques, pictogrammes évoquant des messages datant de plusieurs millénaires avant l'invention de l'écriture.
Les archéologues les ont surnommées "pièges à idées", ces espèces d'aide-mémoire faisaient allusion à des récits, peut-être de caractère mythique ou initiatique. Les symboles trouvés n'ont jusqu'à présent pas été déchiffrés.

Abdelaziz MEFTAH (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc