×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Un nouveau service d'information financière à Finaccess

Par L'Economiste | Edition N°:622 Le 22/10/1999 | Partager

· La société Finaccess intègre le groupe Fininfo
· Des données en temps réel

Finaccess développe son service en y intégrant la dimension internationale. Plus exactement, cette entreprise a procédé à une augmentation de son capital en s'associant avec la société française Fininfo. Désormais, cette dernière détient 55% dans le capital du nouveau-né, Bil-Finaccess, dont la gestion est confiée aux partenaires marocains.
Le nouveau-né dispose d'un produit qui offre en temps réel aux investisseurs en bourse toutes les informations dont ils ont besoin pour prendre leur décision. Ceci est valable aussi bien pour les actions que pour les obligations et les OPCVM. "Pour ces derniers, le produit offre à son utilisateur toutes les caractéristiques des OPCVM telles que la valeur liquidative et l'actif net", précise M. Khalid Aïouche, administrateur-délégué de Bil-Finaccess.
"L'utilisateur peut même accéder en temps réel au carnet d'ordre", ajoute M. Aïouche. Ce qui est censé apporter une aide considérable aux épargnants pour prendre leur décision, d'autant plus que la correction des cours qu'a connue la place de Casablanca a mis fin aux plus-values "pour le moins attractives que réalisaient les épargnants auparavant".
Pour ce qui est des actions, le nouveau produit permet aux investisseurs d'avoir en temps réel les cours des titres traités ainsi que les comptes de toutes les entreprises cotées. De même pour l'historique des analyses déjà effectuées et celles qui viennent d'être établies, puisque ce produit sera alimenté quotidiennement "pour donner les informations en temps réel". S'agissant du marché obligataire, "le produit offre toutes les caractéristiques locales en plus des outils pour effectuer différentes simulations", souligne M. Lionel Habasque, directeur général du groupe Fininfo. "Nous ne nous limitons pas aux valeurs locales, mais nous offrons à nos clients, et en temps réel, les même données sur le marché boursier international", indique M. Aïouche. Reste que pour le moment, les épargnants ne pourront pas en tirer profit immédiatement. Le seul intérêt est de procéder à des comparaisons avec les autres places étrangères, sauf que la différence au niveau du contexte et de la conjoncture rend difficile une telle comparaison.
Pour utiliser ce service, le passage par l'Internet n'est pas indispensable. Il suffit d'avoir une ligne téléphonique ou spécialisée. Pour l'abonnement annuel, le prix est de 60.000 DH pour chacun des produits boursiers.
Par ailleurs, le groupe Fininfo, créé en 1982 en France, et déjà présent en Angleterre, en Espagne et à Monaco, veut également conquérir les autres places maghrébines et arabes: la Tunisie, l'Egypte et le Liban. "Mais cette opération sera effectuée à partir de notre bureau au Maroc", explique M. Habasque.

Rafik IKRAM

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc