×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Un nouveau gazoduc entre l'Egypte et la Jordanie

Par L'Economiste | Edition N°:1571 Le 29/07/2003 | Partager

. Il devrait alimenter le Proche-Orient puis à terme l'EuropeDimanche 27 juillet, le président égyptien Hosni Moubarak et le roi Abdallah II de Jordanie ont procédé dans le Golfe d'Aqaba à l'inauguration d'un gazoduc reliant leurs deux pays. Celui-ci marque la première pierre d'un vaste réseau interrégional, même s'il doit servir dans un premier temps à alimenter la Jordanie, et notamment la centrale thermique d'Aqaba. Il devrait en effet ensuite relier le port syrien de Banias, la raffinerie libanaise de Zahrani, puis Chypre, la Turquie et même l'Union européenne dans les prochaines années. Réalisé en un temps record, 18 mois environ, ce projet constitue un rare exemple de coopération entre pays arabes, du fait de barrières douanières et administratives très importantes entre ceux-ci. D'après un communiqué diffusé par les responsables égyptiens, l'exploitation de ce gazoduc long de 270 km, dont 16 sous-marins, devrait rapporter à ce pays 70 millions de dollars la première année, 200 millions la deuxième et au moins 500 millions après 5 ans. Une bonne opération pour ce pays puisque c'est également un consortium égyptien, l'East Gas Egyptian Company, qui avait été choisi par Amman pour réaliser le tronçon jordanien du réseau. La portion égyptienne a, quant à elle, été réalisée avec l'aide du Koweït et du Fonds arabe de développement économique et social (FADES). Prévu pour être utilisé au maximum 40 ans, ce gazoduc devrait permettre le décollage des exportations égyptiennes de gaz, le pays comptant parmi les 20 premiers producteurs mondiaux de gaz naturel liquéfié avec des réserves estimées à 165 milliards de mètres cubes. Il constitue également sans doute un pas supplémentaire vers la mise en place d'un marché commun arabe qu'appellent de leurs voeux plusieurs responsables de la zone. (AFP)

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc