×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou, fou, fou...

Par L'Economiste | Edition N°:1589 Le 28/08/2003 | Partager

. Attention! lions méchants Une mystérieuse caisse portant la mention «animaux sauvages« et dont s'échappaient des rugissements de lion a fait fuir à toutes jambes les passants terrorisés de la ville allemande de Darmstadt et provoqué l'indignation des défenseurs des animaux, avant qu'on ne découvre qu'il s'agissait d'un canular publicitaire, a indiqué la police.«La caisse était en plein centre-ville, et des gens ont cru qu'il y avait de vrais lions dedans«, a précisé un porte-parole de la police locale. «C'était très bruyant. De nombreux passants étaient vraiment effrayés.«La police est arrivée sur les lieux pour tirer l'affaire au clair, après avoir reçu les plaintes de deux dames, indignées par le traitement infligé aux animaux qui, pensaient-elles, étaient enfermés à l'intérieur.S'approchant précautionneusement de la caisse, les policiers ont risqué un oeil à travers une fente d'une des parois. Mais au lieu de bêtes sauvages furieuses d'être enfermées, ils ont découvert un appareil diffusant une vidéo promotionnelle pour Land Rover entrecoupée de scènes montrant des lions en train de rugir.. Avec ou sans chaussettes? Des archéologues menant des fouilles sur un site romain à Londres ont découvert le pied d'une statue en bronze qui semble porter une chaussette, ont annoncé mardi les scientifiques.Selon une idée répandue, les Romains, qui ont occupé une grande partie de la Grande-Bretagne pendant plusieurs siècles, étaient des colons robustes et stoïques qui portaient des sandales ouvertes même lors des hivers les plus froids. Mais la nouvelle découverte pourrait remettre en cause cette certitude.«Le pied porte une sandale de type méditerranéen mais il y a aussi ce qui pourrait être une sorte de bas en laine«, estime Nansi Rosenberg, une consultante en archéologie de la société EC Harris, qui dirige les fouilles à Southwark, dans le sud de Londres.«C'est embarrassant (pour les Romains)«, a-t-elle ironisé en faisant allusion à leur réputation de durs à cuire. «Leur excuse, c'est le froid. Nous savons grâce aux écrits de (l'historien) Tacite que le climat en Grande-Bretagne était terrible«.. Mygales et scorpions à domicileDeux cent soixante mygales et deux scorpions vivent dans l'appartement d'un Ukrainien habitant la ville de Mykolaïv (sud), a rapporté la télévision privée ICTV. «L'araignée pour moi, c'est l'animal domestique idéal«, a confié à la chaîne Evhen Matveïev. «Cela ne coûte presque rien, car elles mangent très peu, une fois par semaine«, explique le jeune homme.Grandes de cinq à dix centimètres et couvertes de poils, les mygales sont installées dans des cages transparentes, mais elles font parfois des promenades dans l'appartement, selon les images diffusées par ICTV. Leur propriétaire affirme qu'elles sont toutes descendantes des trois premières araignées qu'il a achetées il y a quelques années.Les piqûres de ces mygales ne représentent pas de danger mortel, mais peuvent provoquer une forte allergie, selon ICTV. . Guerre contre les guêpes Un homme qui cherchait à tuer des guêpes avec une bombe aérosol d'insecticide et un briquet a mis le feu à l'appartement qu'il occupait ainsi qu'aux deux logements voisins, a-t-on indiqué auprès de la police suisse.L'homme avait pulvérisé l'intégralité de l'insecticide contenu dans l'aérosol sur un nid de guêpes logé dans l'avancée de toit qui surplombait son appartement, a précisé un porte-parole de la police.Il a ensuite tenté de chasser les guêpes en colère avec son briquet, ce qui a enflammé les gaz et provoqué l'incendie des appartements.Personne n'a été blessé dans l'incendie, qui a provoqué 500.000 francs suisses (325.000 euros) de dégâts.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc