×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    International

    Un monde fou

    Par L'Economiste | Edition N°:3167 Le 10/12/2009 | Partager

    . Arrêté avec des lézards dans le slipUn homme d'origine allemande a été arrêté en Nouvelle-Zélande alors qu'il essayait de quitter le pays. Il dissimulait dans ses sous-vêtements plusieurs lézards. Les animaux étaient issus d'espèces protégées. C'est à l'aéroport de Christchurch que l'homme, âgé de 58 ans, a été interpellé par la douane. Les agents ont alors trouvé dans son slip un petit paquet renfermant plusieurs reptiles. Au final, ce sont 44 animaux de sept espèces différentes qui ont été retrouvés. L'homme aurait attrapé les reptiles, dont des geckos, dans la nature, alors qu'il n'en avait pas l'autorisation. Il comptait les revendre. Le procureur en charge de l'affaire a déclaré que les animaux retrouvés représentaient une valeur marchande de 30.000 euros.. Un oeuf marqué d’une croixAu Texas (Etats-Unis), un couple de Burleson a déclaré que l’une de leurs poules aurait pondu un oeuf particulier: celui-ci serait marqué d’une croix. Lors du ramassage quotidien des oeufs, Pam et Tracy Norrell ont eu la surprise d’en trouver un à l’allure particulière: sa coquille, rugueuse et d’une forme étrange, aurait le sommet marqué d’une croix en relief. Les Norrell pensent que cet oeuf serait un signe divin:» A cette époque de l’année, nous sommes tellement occupés avec les cadeaux et l’argent que nous en oublions la raison première. Je pense que Dieu nous signale ici qu’Il est à l’origine de cette période de fêtes.» Les Norrell ont exclu l’hypothèse de consommer cet oeuf.. Exclu pour son odeur corporelleA Leicestershire (Grande-Bretagne), un homme a été exclu d'une bibliothèque après plusieurs plaintes de la part de visiteurs concernant la mauvaise odeur qu'il dégageait. Son exclusion durera 6 mois. Stuart Penman a été exclu de la bibliothèque dans laquelle il se rendait car son odeur corporelle dérangeait les autres visiteurs. Le personnel de la bibliothèque, qui a reçu de nombreuses plaintes et voyait les visiteurs quitter les lieux dès l'arrivée de Penman, s'est vu contraint de lui interdire l'accès au bâtiment. «Nous nous sommes assis avec lui et nous lui avons demandé s'il se lavait, utilisait du déodorant ou changeait régulièrement ses vêtements« explique la directrice de la bibliothèque. Penman lui, ne comprend pas la décision prise par l'établissement. «Je prends un bain tous les jours mais je réalise que mes pieds sentent mauvais. Et je vis avec ma mère qui fume, donc je sens la cigarette« déclare-t-il.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc