×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2736 Le 17/03/2008 | Partager

. Un dessin animé, ambassadeur du JaponLe gouvernement japonais a nommé vendredi 14 mars le célèbre chat du futur «Doraemon», héros de manga et d’animation, ambassadeur du dessin animé japonais, afin de promouvoir les arts populaires nippons à travers le monde. Doraemon est le personnage malin et érudit d’un manga pour enfant de Fujiko F. Fujio (pseudonyme de Hiroshi Fujimoto), publié en feuilleton dans des revues à partir de 1969, avant d’être adapté en animation (série télévisée puis longs-métrages). Le gouvernement japonais essaie depuis quelques années d’utiliser comme outil diplomatique l’engouement des étrangers pour ses manga et séries animées afin d’améliorer l’image du Japon dans le monde.. De colère, il jette un chat du 5e étageUn plombier berlinois a été condamné à 7 mois de prison ferme pour avoir jeté par la fenêtre Popeye, le chat de son ex-petite amie, qui est mort en tombant du 5e étage. Le plombier de 37 ans, qui était déjà connu des services de police pour faits de violence corporelle, a expliqué au juge qu’il avait «disjoncté» après une rupture difficile avec sa petite amie. Sa colère a explosé quand le chat a sali l’appartement, rapporte jeudi la presse allemande. La justice a condamné le tueur de chat à 7 mois de prison ferme, pour l’exemple. «Les personnes qui ne vont pas bien n’ont pas le droit de défouler leur frustration et leur colère sur les plus faibles», a justifié la juge Monika Pelcz.. Le train freine in extremisUn conducteur de train régional a réussi à arrêter son train in extremis à quelques centimètres d’une femme qui tentait de mettre fin à ses jours sur une voie ferrée à Hochfelden (est de la France). La femme âgée d’une quarantaine d’années s’était placée, debout sur les rails en attendant d’être fauchée mais le conducteur de l’autorail est parvenu à freiner et à arrêter son train à quelques centimètres à peine de la quadragénaire. «Elle a eu de la chance, on peut dire qu’elle a eu le bon Dieu avec elle», a commenté le commandant de la gendarmerie de Hochfelden.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc