×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2732 Le 11/03/2008 | Partager

. Un centenaire au banc de l’école A 101 ans, un retraité brésilien, Sebastiao Oliveira, recevra cette semaine dans une petite ville de l’Etat du Parana (sud) un certificat d’alphabétisation, rapporte samedi 8 mars le quotidien Estado de Sao Paulo. Au cours des derniers mois, Sebastiao a parcouru tous les jours les 800 mètres qui séparent son domicile de l’école municipale d’Ampere pour assister aux cours pour adultes avec d’autres élèves dont la moyenne d’âge était de 20 ans. Il envisage maintenant de faire son primaire. «Il a encore quelques difficultés pour les mots compliqués mais c’est normal en raison de son âge et de ses problèmes de vision. Le vieillard a expliqué qu’enfant il n’avait jamais pu être scolarisé en raison de l’absence d’établissement dans sa région et qu’ensuite il avait dû travailler très tôt pour élever ses enfants. Sebastiao en a eu 12 qui ont tous été scolarisés. Aujourd’hui il a plus de 80 petits et arrière-petits-enfants. «Tous étudient et ma femme Carmelinda, qui a 74 ans et qui savait déjà un peu lire, m’accompagne maintenant dans mes lectures», a confié Sebastiao.. Il simule son enlèvement pour aller chez les prostituéesUn politicien mexicain a simulé son propre enlèvement pour passer la nuit avec des prostituées sans que son épouse le sache, ont révélé samedi 8 mars les autorités d’Aguascalientes, dans le centre du Mexique. La femme de Marcos Tachiquin, dirigeant local du Parti d’action nationale (PAN, droite catholique), ne voyant pas rentrer son mari mercredi dernier, a lancé un appel sur une radio pour tenter de le localiser et le présentateur de l’émission a aussitôt appelé le procureur. Marcos Tachiquin a regagné son domicile peu après et a prétendu qu’il avait été enlevé par six hommes armés qui lui avaient dérobé son argent, son téléphone portable et l’avaient battu avant de le libérer en rase campagne loin d’Aguascalientes. Le politicien a conclu en accusant la police «de ne pas faire son travail comme il se doit», ce qui a rendu furieux le maire d’Aguascalientes qui, après enquête, a révélé que Marcos Tachiquin, accompagné de deux amis, avait passé la nuit au Gold Palace, établissement de prostitution d’Aguascalientes. «Marcos Tachiquin, à la double conduite morale, n’a jamais été enlevé, il n’a jamais été battu, on ne lui a volé ni argent ni téléphone portable», a déclaré le maire, adversaire politique de Marcos Tachiquin. . Un char «ivre» heurte une maisonUn char, dont le conducteur était apparemment en état d’ébriété, a heurté vendredi 7 mars une maison dans un petit village russe dans la région de Sverdlovsk, dans l’Oural, a rapporté la chaîne de télévision russe Pervy Kanal. Selon les images diffusées par la chaîne, le soldat conducteur est monté dans le char avec deux bouteilles qu’il venait d’acheter dans un magasin du village d’Oktiabrskaïa. Puis il a essayé de partir, mais a heurté avec son char une haie et une maison se trouvant à côté. «Il était ivre», a affirmé un habitant du village. Selon un employé du magasin, le soldat avait acheté deux bouteilles de vodka. Un responsable de l’armée russe, Constantine Lazoutkine, a déjà promis que tous les travaux de réparation seraient payés par les forces armées.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc