×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2427 Le 21/12/2006 | Partager

. Un «hibernatus» nippon survit 24 jours Un randonneur japonais égaré et blessé en pleine montagne sans autre viatique qu’un pot de sauce barbecue a affirmé avoir réussi à survivre pendant 24 jours en «hibernant». Mitsutaka Uchikoshi, un employé de mairie de 35 ans, était parti pique-niquer avec des amis le 7 octobre près de Kobe. Mais alors qu’il avait décidé de rentrer avant les autres, il est tombé accidentellement du haut d’un rocher et s’est blessé au dos, a-t-il raconté à la presse. Seul, incapable de bouger ou de prévenir les secours, il n’avait pour se sustenter qu’un pot de sauce barbecue. Le deuxième jour, il s’est couché sur un coin d’herbe au soleil: «J’étais bien et j’ai fini par m’endormir», a témoigné Uchikoshi. Lorsque les secouristes l’ont finalement retrouvé le 31 octobre, après 24 jours, la température de son corps n’était plus que de 22 degrés, a affirmé son médecin. «Il a très rapidement sombré dans un état d’hypothermie similaire à l’hibernation. Grâce à ça, ses fonctions cérébrales étaient protégées. Aujourd’hui il est rétabli à 100%», a expliqué le docteur. . Pour se venger elle lui fait boire de l’urineUne domestique indonésienne a été condamnée à deux semaines de prison pour avoir fait boire de l’eau mêlée à de l’urine à sa patronne, qui lui avait reproché son attitude, a indiqué un journal hongkongais. Duladi Sunartin, 27 ans, a avoué avoir concocté le breuvage spécial à sa patronne de 34 ans après son étonnement sur le goût étrange du cocktail. Un flacon d’urine et un broc d’eau ont par la suite été retrouvés dans la chambre de la domestique. La bonne a expliqué à la Cour avoir voulu se venger après avoir été admonestée par sa patronne.. Il envoie des colis piégés de sa celluleUn détenu de 41 ans, condamné pour avoir envoyé depuis sa cellule un colis piégé au procureur chargé de le poursuivre, est parvenu quelques années plus tard à en envoyer un autre à une Cour d’appel, a-t-on appris de source judiciaire. Rodney Curtis Hamrick est en prison depuis 1987. D’abord pour avoir envoyé des lettres de menace au président Reagan, puis pour avoir fabriqué dans sa cellule des bombes et des pistolets artisanaux. Fin 1990, il a aussi envoyé une lettre fabriquée à l’aide de trois briquets, et parvenue sans encombre en janvier 1991 sur le bureau du procureur chargé de son dossier en Virginie occidentale. Mais le mécanisme explosif n’a pas fonctionné. Or, en octobre 2005, il est parvenu à envoyer un nouveau colis contenant un «système explosif capable de tuer».

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc