×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2344 Le 22/08/2006 | Partager

. Les tongs envahissent les rues américaines La vogue des tongs, la chaussure la plus vendue au monde et aussi la plus ancienne, a envahi les rues des villes américaines, détrônant le collant autrefois obligatoire au bureau même par 30 degrés de chaleur et les baskets associées au tailleur. Les tongs, ces semelles de plastique rivées au gros doigt de pied par un entre-doigt, baptisées «flip-flops» aux Etats-Unis, «sont un phénomène énorme», constate Valerie Steele, directrice du Musée à l’Institut de la technologie de la Mode de New York (Fashion Institute of Technology). «Il y a quelques années, vous n’auriez porté cela qu’à la plage ou à la piscine. Maintenant vous voyez des tongs en ville, au bureau, à l’opéra», ajoute-t-elle. Les tongs ont même fait scandale à la Maison Blanche l’été dernier lorsque des jeunes sportives reçues par George W. Bush ont posé pour la photo officielle. Quatre d’entre elles au premier rang exposaient leurs doigts de pieds dans leur plus simple appareil avec des tongs colorées.. Terroriste amateur à Paris Un jeune homme a menacé avec une arme en plastique des touristes au sommet de l’Arc de Triomphe à Paris, avant d’être maîtrisé et placé en psychiatrie, a déclaré vendredi 18 août la police. Le garçon âgé de 17 ans et inconnu des services de police avait tiré en l’air jeudi soir avec le pistolet à air comprimé avec sur son torse et sur son tee-shirt les mots «Revendication Al-Qaïda». Il a été maîtrisé, placé en garde-à-vue et transféré à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris, a précisé la police. L’Arc de Triomphe, situé en haut des Champs-Elysées, est visité chaque année par plus d’un million de personnes. Son sommet a été à plusieurs reprises le cadre de manifestations de protestation. Des pilotes audacieux sont également passés sous sa voûte avec des aéroplanes au début du XXe siècle ou avec des avions de tourisme. . La burqa trouve de nouveaux adeptes La burqa, vêtement symbole de l’oppression des femmes sous les talibans, trouve aujourd’hui des adeptes improbables en Afghanistan: Occidentales soucieuses de passer incognito, touristes à la recherche d’un cadeau ou rebelles voulant échapper à la vigilance de la police. Les rebelles anti-gouvernementaux ou de simples criminels ont aussi compris les avantages que pouvait présenter la burqa pour échapper à la vigilance des forces de sécurité. La fouille reste un tabou. Le 16 juillet, 3 hommes vêtus de burqa ont abattu 2 civils dans l’est de l’Afghanistan, et la police rapporte régulièrement des cas d’hommes ayant dissimulé des armes ou des bombes sous le vêtement. C’est à leur démarche que les policiers les démasquent. Le vêtement qui engonce, empêche de voir autour de soi et gêne la respiration, reste omniprésent en Afghanistan, même si le port en a beaucoup diminué à Kaboul. Dans sa boutique du principal bazar de la capitale, Waheedullah Najimi reconnaît que les ventes ont baissé de moitié depuis la chute, fin 2001, du régime taliban. Mais il continue à en vendre une vingtaine par jour, dans sa boutique fort bien achalandée en burqas de tous styles, de toutes qualités et de différentes couleurs.. Des millions de dollars pour des flatulencesDes scientifiques australiens et néo-zélandais ont annoncé vendredi 18 août le lancement d’une étude de plusieurs millions de dollars visant à réduire les flatulences des vaches, considérées comme une cause du réchauffement climatique. «Des données scientifiques indiquent que si les vaches sont plus efficaces dans la production de lait, elles produisent moins de méthane», gaz considéré comme un des responsables de l’effet de serre, a expliqué Dieter Adam, gérant de la Société pour l’amélioration du bétail. Les recherches vont en particulier aider les agriculteurs à sélectionner les espèces de bovins les plus efficaces dans la production de lait, a-t-il précisé. En 2003, le gouvernement de Nouvelle-Zélande a tenté de faire payer aux agriculteurs une taxe sur le méthane. Mais la «taxe sur les pets» avait été abandonnée à la suite de vives protestations des agriculteurs. . Régime minceur pour des poissons chinois Trop de nourriture et pas assez d’exercice ont coûté la vie à un mérou obèse d’un aquarium du sud de la Chine dont les responsables ont décidé une cure d’amaigrissement pour les autres poissons, a rapporté jeudi 17 août l’agence Chine Nouvelle. Les mensurations enregistrées lors de la mort du poisson, la semaine dernière dans un aquarium de la province du Guangxi, ont révélé un poids de 150 kilos pour une taille de 1,60 m. Ce mérou qui, à son arrivée à l’aquarium il y a cinq ans, pesait six kilos et mesurait 30 centimètres, dévorait chaque jour plus de 10 kilos de petits poissons. Suite à ce décès, les responsables de l’aquarium ont décidé de fixer un régime équilibré pour les cinq autres poissons du même âge et dont le poids dépasse déjà les 100 kilos, a indiqué Yang Chunyong, un éleveur du centre. «Nous allons offrir à ces cinq poissons un espace de vie plus grand et faire en sorte qu’ils fassent davantage d’exercice pour rester en forme», a-t-il déclaré. . Elle donnait de l’héroïne à son filsEmma Kelly, une mère de 31 ans, a été condamnée jeudi 17 août à 9 ans de prison à Hove, dans le sud-est de l’Angleterre, pour avoir fourni de l’héroïne et du crack à son fils, à peine âgé de 9 ans au début des faits. La mère, elle-même toxicomane, avait reconnu avoir fourni de l’héroïne et du crack pendant plus de deux ans à son fils (entre août 2002 et mai 2005), lors des audiences de son procès le mois dernier. Emma Kelly s’était même présentée une fois à l’école de son fils, le 5 mai 2005, pour lui délivrer un sachet d’héroïne alors que ce dernier était déjà sous la protection des services sociaux, a rappelé le juge. La mère de famille avait été arrêtée en janvier 2005, en compagnie de son fils. Ils étaient suspectés d’avoir commis un vol à l’étalage. La police avait alors découvert que l’enfant, qui avait les pupilles dilatées, était sous l’influence de drogues. . Alerte aux barres chocolatées hallucinogènes La gendarmerie de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol a averti jeudi 17 août les voyageurs de ne pas consommer de barres de chocolat, abandonnées dans l’aéroport. La police avait été alertée quelques jours plus tôt par un sans-abri, a-t-on appris jeudi 17 août. «Il en avait mangé et nous l’avons découvert en pleine crise d’hallucinations», confondant les uniformes avec des robes de mariée, a déclaré le porte-parole de la gendarmerie Rob Stenacker. Selon les résultats de l’analyse, elles contiennent de la psilocine, une matière hallucinogène considérée comme une drogue dure. «Elles ont vraisemblablement été achetées aux Pays-Bas et abandonnées à l’aéroport par des voyageurs qui n’osent pas les emporter à bord (de l’avion)», a expliqué Stenacker. La vente de champignons hallucinogènes frais est tolérée dans les «smartshops», mais leur transformation dans d’autres produits alimentaires est interdite. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc