×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2343 Le 18/08/2006 | Partager

. Les Chinois priés de bien se comporter Ne pas se racler la gorge en public, ne pas cracher, ne pas s’accroupir et fumer en même temps sont autant de consignes données aux voyageurs chinois par leur gouvernement, soucieux de l’image du pays à l’étranger, a indiqué jeudi 17 août un journal officiel. Ces règles de politesse et de savoir-vivre sont la base d’une campagne d’éducation menée par le Parti communiste chinois, a ajouté le quotidien de langue anglaise. Les autres consignes visent notamment les Chinois qui prennent les espaces publics pour des poubelles, qui crient dans leurs téléphones portables ou qui passent à table sans se laver les mains. Les employés des entreprises d’Etat et de la Fonction publique sont les premiers concernés par cette campagne. . Un bébé tué par un pitbull Un bébé est mort après avoir été attaqué dans son berceau par le chien de sa famille, un pitbull, a annoncé jeudi 17 août la police russe. L’attaque s’est produite alors que la mère de l’enfant se trouvait dans une pièce voisine. Les propriétaires du chien l’ont tué avant l’arrivée de la police. L’americana Staffordshire terrier est classé chien «dangereux» en Europe, mais aucune réglementation concernant l’enregistrement de tels chiens n’est en place en Russie, où ce genre de chiens de combat est de plus en plus à la mode. . Il filme sous les kimonos Un enseignant japonais de 43 ans a été arrêté en flagrant délit dans un train bondé alors qu’il filmait sous les kimonos de jeunes filles à l’aide d’une minicaméra habilement camouflée dans sa chaussure, a annoncé jeudi 17 août la police. Le voyeur a profité de la foule compacte entassée à bord d’un wagon pour glisser discrètement son pied sous les vêtements de deux lycéennes qui revenaient d’un festival de danse habillées du traditionnel kimono. Une minicaméra cachée dans sa chaussure filmait les sous-vêtements des jeunes filles et transmettait les images à un enregistreur vidéo situé dans le sac à dos du mateur via des fils courant le long de son pantalon. «Les victimes se sont aperçues qu’il bougeait bizarrement les pieds», a expliqué un policier. L’individu a été interpellé alors qu’il tentait de prendre la fuite sur un quai de gare. . Un Boeing 737 se trompe d’aéroportLa pilote d’un Boeing 737 de la compagnie turque Sky a confondu deux aéroports de Pologne, posant son appareil sur un aéroport militaire près de Poznan, ont annoncé jeudi 17 août les gardes-frontières polonais. L’avion devait atterrir à l’aéroport civil de Poznan-Lawica mercredi soir, et à la surprise générale, il s’est posé à l’aéroport militaire de Krzesiny, distant d’une quinzaine de kilomètres, de l’autre côté de la ville. «Interrogée, la pilote de l’appareil a assuré que les indicateurs de son appareil n’avaient rien indiqué d’anormal», a indiqué le chef de la police des frontières locales. Au bout d’une heure et demie d’explications et de vérifications, notamment par des services antiterroristes, l’avion a repris le vol pour atterrir quelques minutes plus tard à son aéroport de destination. . Il se faire écraser par son frèreUn ancien consul général à Eilat, au sud d’Israël, a révélé jeudi 17 août avoir failli se faire écraser par son frère dans une rue du Caire, peu après le début de l’offensive israélienne au Liban. Selon lui ce frère cadet, l’avait plusieurs fois menacé de mort en le traitant «d’apostat» parce qu’il avait été en poste en Israël. Celui-ci est passé à l’acte, lui fonçant dessus au volant de sa voiture dans une avenue du quartier résidentiel de Mohandessin. Le diplomate a pu faire un écart, mais sa tête a percuté le pare-brise du véhicule, et il a perdu connaissance. «Mon frère a été remis en liberté. Mais le procès aura lieu, je ne veux même pas savoir quand», a précisé Hassan Issa. Selon lui, Ali est tombé sous l’influence d’un prédicateur salafiste, Omar abdel Qafi, dont il est devenu le beau-frère. . Un bordel devient un casse-tête chinois Les autorités d’une petite ville du sud de la Chine s’arrachent les cheveux à propos d’un bâtiment du XVIIIe siècle qu’elles hésitent à rénover car il avait abrité une maison close, a rapporté jeudi 17 août la presse officielle. Les responsables de la ville de Jinggang, dans la province du Hunan, se demandent si la restauration de l’édifice datant de 1733 ne risque pas d’envoyer un mauvais signal alors que le gouvernement encourage la lutte contre la prostitution, a précisé l’agence Chine Nouvelle. Mais ne pas restaurer le bâtiment, en très mauvais état et inutilisé, pourrait passer pour un mépris envers la protection du patrimoine architectural chinois. . Poursuite contre une ville raciste Des citoyens ont déposé une plainte collective contre un arrêté municipal tellement sévère à l’encontre des immigrés dans la ville de Hazleton. L’arrêté, adopté en juillet, interdit aux immigrés clandestins de vivre, travailler ou même faire des achats dans cette commune. De lourdes sanctions financières sont prévues contre les entreprises qui emploient des clandestins ou les propriétaires qui leur louent un logement. Le maire Lou Barletta explique que «l’immigration clandestine contribue à augmenter la criminalité, et plonge les infrastructures dans des difficultés financières». Selon l’arrêté, toute personne entrée illégalement aux Etats-Unis ou n’ayant pas respecté la durée de son visa est considérée comme clandestine, même si elle a été régularisée par la suite. La plainte fait valoir que les citoyens sont dans l’incapacité de s’assurer que la personne en face de lui n’est pas un «clandestin».. Un python victime d’un accident de la route Un automobiliste d’Horneburg, petite ville d’Allemagne du nord, a eu mercredi 16 août la surprise d’écraser... un python. Alors qu’il passait devant un cimetière, l’automobiliste, âgé de 36 ans, a remarqué un obstacle sans avoir le temps de freiner, a rapporté la police locale. Une fois sorti de sa voiture, l’automobiliste a réalisé qu’il avait affaire à «un python long d’environ 1 mètre 50». Le serpent, grièvement blessé, a réussi à s’enrouler autour d’un arbre avant que la police, aidée d’une vétérinaire, vienne l’y chercher. Le python a ensuite été euthanasié. La police tente de retrouver son propriétaire. . Ils volent une partie d’un pont Des inconnus ont réussi à subtiliser une partie d’un pont détruit pendant les bombardements de l’Otan contre la Yougoslavie en 1999, soit quelque quatre tonnes d’acier, a révélé mercredi 16 août un quotidien serbe. Ce morceau d’acier de 5m sur 6 pesant quatre tonnes était en fait destiné au musée de Novi Sad comme dernier vestige du pont de Varadin, l’un des trois ponts de la ville détruite par l’aviation de l’Otan. Retiré du Danube il y a six ans, il reposait depuis sur la berge du fleuve. Une fois la disparition constatée, le responsable du musée de Novi Sad, Bogoljub Savin, a lancé un appel aux voleurs pour qu’ils restituent leur larcin. «Sa valeur historique est beaucoup plus grande que sa valeur marchande», a-t-il souligné.   (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc