×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Culture

    Un monde fou

    Par L'Economiste | Edition N°:2144 Le 03/11/2005 | Partager

    . A 80 ans, elle tente de braquer sa banqueUne Génoise de 80 ans, éconduite pour une demande de prêt dans sa banque, a exigé de se faire remettre la caisse de l’établissement sous la menace d’un couteau de cuisine, avant l’intervention des forces de l’ordre, selon l’agence italienne Ansa. La scène s’est produite le 31 octobre dernier dans une banque de Gênes, ville industrielle du nord-ouest de la Péninsule. Selon les employés et les policiers cités par l’Ansa, la vieille dame a d’abord fait une demande pour un prêt de «2.000 ou 3.000 euros». Face à elle, le conseiller financier répond, après avoir consulté son directeur, que la somme est trop élevée. «Vous ne voulez rien me prêter? Alors donnez-moi tout», s’est emportée l’octogénaire en sortant de son sac à main un couteau de cuisine, selon les témoignages. En tentant de calmer les esprits, le directeur de l’établissement s’est vu menacé par le couteau et a préféré déclencher le système d’alarme. Arrivés sur place, les policiers ont réussi sans difficulté à dissuader la dame de tout mauvais geste. Accompagnée au commissariat le plus proche, la retraitée a confié qu’elle supportait mal le renchérissement du coût de la vie, racontant également avoir perdu son mari il y a plusieurs années. . Un million de dollars au bout du piedUn jeune Canadien de 25 ans, qui n’avait jamais tapé dans un ballon ovale de football nord-américain, a remporté un prix d’un million de dollars pour avoir réussi à placer la balle entre les poteaux, d’un coup de pied chanceux de 50 m. Brian Diesbourg avait été choisi au hasard parmi 200.000 candidats dans le cadre d’une opération de promotion publicitaire lors d’une rencontre de football américain à Toronto. Le jeune homme qui n’a eu droit qu’à une demi-heure de familiarisation avec le ballon ovale, a raté ses trois premiers coups de pied, de 20 m, de 30 m, puis de 40 m, épreuves dotées de prix moins importants. Mais après une pause publicitaire qui en aurait déconcentré plus d’un, le jeune homme a réussi son coup de pied de 50 m, envoyant la balle entre les poteaux devant une foule enthousiaste de 40.000 personnes et remportant le gros lot d’un million de dollars. C’est un coup de pied que les professionnels les plus endurcis ne réussissent que rarement. Il recevra son prix en 40 annuités de 25.000 dollars. . Un chat survit 3 semaines sans nourritureUn chat américain, enfermé par erreur dans un conteneur de papiers, a été découvert «en pleine forme» en France, après une traversée de l’Atlantique de trois semaines, sans vivres, à fond de cale d’un navire marchand. Emily, chatte tigrée de type européen âgée d’environ un an, a été trouvée par les employées de l’entreprise Raflatac SAS, fabricant d’étiquettes adhésives à Pompey, près de Nancy (est de la France), en ouvrant un conteneur de papiers scellé, en provenance d’Appleton, dans le Wisconsin. Le chat n’est toutefois pas au bout de ses peines. Il «est devenu français de fait et on ne peut pas le refouler vers les Etats-Unis sans vérification», a expliqué une responsable des services vétérinaires locaux, Régine Marchal. S’il a échappé à l’euthanasie grâce à l’intervention auprès des autorités françaises des employées qui ont pris l’animal en affection, il devra toutefois rester en quarantaine «au moins trente jours», a affirmé Jean-Pierre Burger, responsable du refuge où Emily a été placée.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc