×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Un Linux version Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:1728 Le 18/03/2004 | Partager

. Osmiumwork est l'un des rares distributeurs d'une version marocaine. Son offre permet d'adapter les applications aux besoins spécifiques des PMELes logiciels Open Source sont en pleine évolution au Maroc. En témoignent les différentes offensives qu'entreprennent les partisans de ces systèmes (Casablanca Linux days, last saturdays…). Toutefois, les adeptes des logiciels libres ne s'en tiennent pas qu'aux manifestations. Désormais, ils créent des sociétés et comptent faire de la promotion de Linux leur gagne pain. C'est le cas de la société Osmiumwork qui s'est spécialisée dans la distribution locale de Linux, appelée “Trioos”. “Nos services sont principalement destinés aux PME/PMI. Une distribution typiquement marocaine leur permet de bénéficier de systèmes adaptés à leurs besoins”, explique Mouna Abakarim, DG d'Osmiumwork. Selon la DG, la version marocaine permet non seulement aux entreprises de faire des économies de ressources (seuls les services sont payants, la licence est libre), mais aussi et surtout des économies dans la bande passante, “étant donné les faibles besoins de ces sociétés par rapport à leurs homologues européennes et américaines”, ajoute-t-elle. Concrètement, l'offre d'Osmiumwork consiste en un package de services (serveurs d'infrastructure, messagerie électronique, etc.). L'offre permet aussi (si le client le souhaite) l'installation des outils de travail sans disque dur. Il s'agit d'un système basé essentiellement sur un serveur de haute disponibilité permettant à l'utilisateur de se connecter à son environnement de travail de n'importe quel poste relié au serveur principal. “Cette solution réduit considérablement le coût de l'outil informatique ainsi que le risque de pannes”, est-il ajouté.“Même si nous traitons avec quelques clients très connus tels que Maroc Connect, les chefs d'entreprise sont un peu réticents lorsqu'ils savent que nos services sont basés sur Linux”, indique Abakarim. Pour y remédier, “certaines entreprises fournissent un effort considérable pour promouvoir l'Open Source et valoriser le travail de leurs développeurs”, soutient Larbi Mhammedi, informaticien freelance et fervent défenseur des logiciels libres. D'après lui, ces sociétés ne font pas que vendre des packages prêts à l'emploi, elles apportent un travail d'accompagnement et d'adaptation de solutions pour leurs clients. Et ce même si certaines d'entre elles ne font que télécharger des applications, scripts et programmes pour les vendre après en tant que développement spécifique. “Ce qui risque de nuire à l'Open Source au Maroc”, ajoute-t-il. Il convient de signaler, par ailleurs, que d'autres sociétés marocaines proposent des distributions Linux, notamment Prevail Technologies qui vient de lancer une distribution orientée sécurité et administration de réseau (Spitfire). Le produit SpitfireTM combine des fonctions pare-feu, IDS, proxying avancé avec des fonctions serveur, web, messagerie, DNS ou encore FTP. Autre entreprise qui offre également des produits à base de Linux: Kosinux. Celle-ci développe des solutions orientées communications basées sur la chaîne LAMP (Linux - Apache - Mysql- PHP).Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc