×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Un festival itinérant du film européen

Par L'Economiste | Edition N°:1906 Le 30/11/2004 | Partager

. La 14e édition s’étend à Agadir . Au programme, des longs métrages inédits presque tous primésLa 14e édition de la semaine du film européen sera une occasion de découvrir des longs métrages inédits presque tous primés. Organisée par la Délégation de la commission européenne, les ambassades et les instituts culturels, cette semaine propose une sélection de 10 films venant de Pays-Bas, France, Hongrie, Belgique, Espagne, Italie, Grande Bretagne, Allemagne, Grèce et Danemark. «Une multitude de productions de qualité ayant un succès certain auprès du public et des critiques, représentant la diversité culturelle européenne…», expliquent les organisateurs. Le public de Casablanca (11-20 décembre), Agadir (4-13 décembre), Tétouan (8-17 décembre), Safi (12-23 décembre) et Rabat (10-19 décembre) pourra ainsi voir exclusivement les films du programme et simultanément avec le public européen. En plus des dix films officiels, une programmation de courts métrages est prévue lors de cette semaine. «L’un de nos objectifs majeurs est la promotion du cinéma jeune et l’encouragement des nouveaux talents», déclarent les organisateurs. Des premiers ou seconds films et des courts métrages créés sur la rive sud de la Méditerranée ont été sélectionnés. Le Liban, la Tunisie et le Maroc seront représentés par 6 créations «afin de créer un espace de dialogue et d’échange entre les différents cinémas du bassin méditerranéen», ajoutent les promoteurs de l’événement. Soucieux d’être interactif avec son milieu, l’événement affiche cette année des thématiques d’actualité. Ainsi, la femme et la violence, l’immigration, l’intégration et le retour aux sources, la jeunesse et ses éternels questionnements existentiels reviennent sous diverses formes. Imprégnés de la couleur locale, les films proposés offrent des visions kaléidoscopiques d’un même problème, d’une même idée. Les organisateurs semblaient fiers d’annoncer lundi, lors d’une conférence de presse, la nouveauté de cette année: les animations. Deux tables rondes, l’une sous le thème «Production et coproduction» (le 17 décembre à Casablanca), et l’autre intitulée «Le passage du roman au film» (le 14 décembre à Rabat). Des cinéastes et des producteurs européens et marocains animeront ces débats pour aboutir éventuellement à des coopérations bilatérales. Comme les précédentes éditions, la Semaine du film européen reste une opportunité à ne pas rater pour découvrir de bons films qu’on n’aura pas souvent la chance de voir sur les écrans de nos salles. Ceci tout en participant à des actions à portée sociale via les recettes consacrées à l’aide d’ONG locales. Le billet à 10 dhs et le pass à 50 dhs pour 10 entrées. A découvrir! Hayat Kamal Idrissi

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc