×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Un chauffe-eau low-cost sur le marché

Par L'Economiste | Edition N°:2360 Le 13/09/2006 | Partager

Une douche de 10 minutes à moins de 50 centimes! Cet argument de produit économique est mis en avant par Inder Robinetterie. La PME, créée par un MRE (A. Bakali), a inventé un concept de chaffe-eau dont la caractéristique principale serait d’être moins consommateur d’électricité que les produits concurrents, si l’on en croit ses inventeurs. Sur le marché, l’éventail est large, certaines marques de chauffe-eau pouvant aller au-delà de 5.000 dirhams. Le promoteur de cette PME revient au pays après 25 ans d’expérience en Allemagne. La société espère ainsi séduire les ménages qui redoutent la note mensuelle d’électricité, note qui devient de plus en plus salée après la hausse de 7% intervenue cet été sur le tarif domestique. L’appareil est présenté comme une solution pour produire de l’eau chaude en fonction des besoins. Fini le temps d’attente pour remplir la citerne et les queues devant la salle de bains le matin. Ce chauffe-eau est alimenté par le robinet qui assure le rôle de réglage de débit en même temps. Dès qu’on tourne le levier du robinet, la température augmente. Elle varie en fonction du débit. L’alimentation se fait par injection, ce qui induirait des économies d’eau et d’électricité. Selon les simulations effectuées par ses promoteurs, l’appareil peut produire dix minutes d’eau chaude à moins de cinquante centimes. La stratégie de la PME est d’en faire un produit grand public et c’est pour cette raison que sa commercialisation sera effectuée directement par la société à travers ses agences (deux actuellement) auprès des commerçants de manière à neutraliser au maximum l’impact des marges de distribution sur le prix au consommateur final. «Personne n’aura l’exclusivité de peur de voir le prix du produit multiplié par deux ou plus». Le produit se veut avant tout «économique». Pour cela, les revendeurs ont été priés de ne pas dépasser le plafond de «750 dirhams» la pièce. L’appareil devrait profiter du boom des constructions du logement économique. Il présente l’avantage de prendre peu de place «tout en permettant à l’installation de ne jamais manquer d’eau chaude». Saïd Mabrouk

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc