×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Un centre de production industrielle propre pour l'été prochain

Par L'Economiste | Edition N°:460 Le 10/03/1999 | Partager

· Démonstrations gratuites pour 14 entreprises du textile et cuir
· L'ONUDI et le gouvernement suisse appuient le programme


Devenir une entreprise verte, cela n'est pas difficile et peut même être rentable, parole de M. Abderrahim Chakour, chef de la Division Chimie et Parachimie et de l'Environnement au Ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat (MCIA). Les résultats d'opérations-pilotes effectuées par ce département "le confirment". Ces dernières ont été effectuées dans le cadre de la préparation de la création du Centre National de Production Industrielle Propre (CPIP) prévue pour l'été prochain. Ces opérations-pilotes, qui sont en fait des démonstrations gratuites, ont profité à 14 entreprises du secteur du textile et cuir (tanneries). Cette action a été menée en collaboration avec l'AMITH (Association Marocaine des Industries du Textile et de l'Habillement), précise M. Chakour. L'objectif est d'inciter les entreprises, une fois le centre créé, à recourir à ses services. M. Rachid El Bouazzaoui du MCIA explique que les secteurs les plus concernés sont ceux de l'agro-alimentaire, de la chimie-parchimie et du textile-cuir.

1,2 million de Dollars pour le démarrage


Les résultats de ces démonstrations sont jugés très positifs. Ainsi, et selon M. Chakour, les délais de récupération de ces investissements n'ont pas dépassé les neuf mois, et les entreprises volontaires ont pu réaliser, grâce aux nouveaux procédés de production, un bénéfice net moyen supplémentaire de 1 million de DH.
Ce centre démarrera ses activités avec un budget de 1,2 million de Dollars (1 Dollar = 9,74 DH) pour une première période de cinq ans. Le financement est apporté en totalité par le gouvernement suisse à travers l'Agence Bawi (bailleur de fonds). L'enveloppe servira à la réalisation d'audits environnementaux, à la promotion des procédés et technologies propres et à la sensibilisation et la formation dans le domaine de l'environnement. Au-delà de ce délai de cinq ans, le centre devra assurer son autofinancement. Les ressources financières proviendront essentiellement des audits qu'il réalisera au profit des entreprises.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc