×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Un centre de mise à niveau à Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:1566 Le 22/07/2003 | Partager

. Les locaux, le personnel… tout est prêt pour le travail . Accueil, information, orientation des entreprises… les tâches du CPMAN Plus d'une semaine après les accords du Foman, le processus de mise à niveau vient d'être enrichi par la création d'un nouvel organisme. Il s'agit du Centre de promotion de la mise à niveau à Casablanca (CPMAN), inauguré vendredi dernier en la présence des différentes parties concernées: Mohamed Hjiej, président du centre, Hassan Chami, président de la CGEM, Abderrazak El Mossadeq, ministre des Affaires économiques, des Affaires générales et de la Mise à niveau et Bousselham Hilia, secrétaire général au ministère du Commerce. Etaient présents aussi Roland Mauch, ambassadeur d'Allemagne, et Mohamed Saïd Tahiri, directeur du centre. Selon ce dernier, “le centre est le résultat d'un partenariat entre l'Etat, représenté par le ministère du Commerce et l'Agence nationale des PME d'un côté, et les entreprises privées représentées par la CGEM de l'autre. Le centre a aussi bénéficié des moyens techniques et financiers de la GTZ”. L'objectif est de créer un centre régional répondant aux attentes des entreprises dans leur démarche de mise à niveau. Lors de l'inauguration, Abderrazak El Mossadeq a déclaré que de nouvelles mesures verront le jour avec la rentrée. Il a insisté sur le fait que le processus de mise à niveau devrait se faire indépendamment des accords de libre-échange avec l'Europe et les Etats-Unis. “Il faut que le travail pour la mise à niveau soit permanent et non périodique”, insiste-t-il.Le président de la CGEM appuie cet avis en déclarant “qu'il faut que les entreprises s'habituent à fournir cet effort continuellement, et pas uniquement dans le perspective de l'ouverture des frontières en 2010”. Et il ajoute: “Aujourd'hui, il faut appliquer les mesures déjà existantes car elles sont la clé de l'adaptation des entreprises au contexte international”. Quant à l'ambassadeur de la République d'Allemagne, il estime que “la pérennité de l'existence du centre dépend de la célérité des parties prenantes à trouver des sponsors”. Car, en effet, les Allemands ont participé au lancement du centre, mais pour son développement, il faudra compter sans eux.Le CPMAN, travaillant avec ses partenaires et les intervenants pour la mise à niveau des entreprises de la région comme le CRI, les banques, la CCG, Dar Ad-Daman… vise à devenir “le guichet régional où les chefs d'entreprise peuvent avoir accès à l'information, au conseil et à l'accompagnement dont ils ont besoin dans la modernisation de leurs structures”. Il aura donc pour mission d'informer, analyser, orienter et accompagner les entreprises dans leur mise à niveau. Houda BENBOUYA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc