×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Tunnel Maroc/Espagne
Un projet à près de 60 milliards de DH

Par L'Economiste | Edition N°:2848 Le 28/08/2008 | Partager

. Les résultats de faisabilité présentés en octobre. Le tunnel n’entrera en activité qu’en 2025Après le tunnel sous la Manche, un autre devra bientôt voir le jour, cette fois-ci sous le détroit de Gibraltar. Lors d’une rencontre avec son homologue marocain à Tanger le 4 août dernier, le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Moratinos, a annoncé l’achèvement des tests de faisabilité. Pour lui, l’ouvrage est un «projet de grande ambition qui permettra de relier l’Afrique à l’Europe».Le diplomate espagnol a ajouté que les résultats seront présentés à l’Union européenne à partir du 13 octobre prochain au Luxembourg, à l’occasion de la réunion préliminaire du conseil d’association UE-Maroc. Pour rappel, depuis 1995, un organe intergouvernemental, le Comité mixte maroco-espagnol pour la liaison fixe à travers le détroit de Gibraltar, se charge de la supervision du projet. Il a confié les analyses du tracé initial de la future liaison conjointement à la Société marocaine d’études du détroit de Gibraltar (Sned) et la Société espagnole d’études de la communication fixe dans le détroit (Seceg). Les travaux menés par les deux entreprises publiques ont conclu à la faisabilité d’un tunnel qui devra relier Malabata près de Tanger à la ville espagnole Tarifa. «Le tunnel représente la solution la plus simple et la plus économique du point de vue du génie civil», est-il expliqué auprès de la Sned. La future construction sera longue de 37,7 kilomètres, dont 27,2 sous le sous-sol marin. Une galerie de reconnaissance constituera une étape initiale avant le début des travaux d’excavation pour la construction du tunnel principal. Deux sections y seront prévues : l’une destinée au transport de personnes et de marchandises par le biais d’un TGV, l’autre au transport automobile. Un plan dégagé par les études a prévu que l’édifice ne deviendrait opérationnel qu’en 2025, estimant son coût à 5,3 milliards d’euros, soit environ 60 milliards de DH. Le projet devra être cofinancé par le Maroc et l’Espagne. L’UE et des organismes privés participeront également au financement. Si le projet aboutit, il contribuera à mettre fin aux encombrements causés régulièrement par le ferry reliant le Maroc à l’Espagne. Rappelons que le projet de liaison fixe a été lancé sur la base d’un accord de coopération bilatérale, signé le 24 octobre 1980. Un accord additionnel actualisant le premier a été conclu par la suite le 29 juillet 1989.M. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc