×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Tunisie: Un fonds pour soutenir les hôtels en difficulté
De notre correspondante, Yousra MAHFOUD

Par L'Economiste | Edition N°:2250 Le 06/04/2006 | Partager

. Il s’agit d’un fonds d’investissement tuniso-saoudien VISITE très remarquée de Mohamed Bin Issa Al Jaber en Tunisie, la semaine dernière. Une visite qui a permis de mettre la lumière sur les intentions de l’homme d’affaires saoudien. Des projets en perspective, à commencer par le fonds d’investissement destiné au secteur touristique. Créé avec l’IMBank, le fonds est doté d’un capital de 65 millions de dinars. Son objectif est la prise en gestion des hôtels en difficulté.La mise à niveau du secteur touristique est ainsi bien mise sur les rails. En effet, après l’ambitieux projet annoncé par le gouvernement, l’homme d’affaires saoudien, Mohamed Bin Issa Al Jaber, annonce la création de ce fonds, baptisé MBI Tunisia Fund. Avec une durée de vie comprise entre 10 et 15 ans, il est destiné concrètement à prendre des participations majoritaires dans des hôtels en Tunisie et à rénover même des unités achetées en vue d’en relancer l’activité. La finalité étant l’assainissement de la situation financière des établissements en question. En clair, les unités hôtelières sélectionnées vont bénéficier entre autres d’un rééchelonnement et d’une conversion d’une partie des créances en capital. En contrepartie, les unités seront gérées par le groupe hôtelier de Mohamed Bin Issa Al Jaber, JJW Hotels and Resorts.Le fonds est composé à hauteur de 60% cash par le groupe Mohamed Bin Issa International et le reliquat, soit 40% restants, sous forme de participations des banques locales dans les unités en question. Cette opération permettra aux banques l’allègement du poids des créances en souffrance des unités en difficulté. Rappelons que l’hôtellerie traverse une crise persistante. Arrivent en tête la vétusté de certains établissements et le classique problème de l’endettement. Aussi, le programme de mise à niveau hôtelière a t-il été vu d’un bon oeil. Ce programme entrera en vigueur avec un projet-pilote portant sur la mise à niveau de 45 unités hôtelières. Il concerne l’environnement hôtelier dans son ensemble. Parmi les actions prévues, figure la mise en place du mécanisme incluant la restructuration financière. Soulignons au passage que l’endettement excessif des hôteliers était un des principaux points régulièrement débattus. La Fédération du tourisme a sollicité à plusieurs reprises une intervention auprès de la sécurité sociale pour aider les entreprises hôtelières en difficulté. Lors de son assemblée générale ordinaire organisée en février dernier, la Fédération tunisienne de l’hôtellerie a demandé un rééchelonnement des dettes et une grâce concernant les pénalités de retard. L’objectif étant de préserver l’équilibre financier des établissements touristiques.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc