×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Trop ou pas assez de stations-service ?

    Par L'Economiste | Edition N°:300 Le 16/10/1997 | Partager

    Le Ministère de l'Energie estime que le réseau des stations-service est pléthorique. De leur côté, les professionnels comptent créer 30 stations par an. A quelle logique obéit ces nouvelles implantations.

    Le parc des stations-service est-il réellement pléthorique?
    Le réseau d'un point de vue comptable est constitué de 1.800 stations, mais en pratique il n'excède pas 1.470 points de vente opérationnels. Il est destiné à couvrir un parc automobile de près de 2 millions de véhicules. Il existe une station pour 1.360 véhicules.
    Les sociétés ont d'abord commencé par régionaliser le réseau pour s'adapter ensuite aux nouveaux aménagements urbains. A terme, les stations situées à l'intérieur du cercle urbain sont appelées à se réduire pour laisser la place aux stations périphériques. Actuel-lement, 40% sont concentrées dans l'axe Casa-Rabat, zone à fort pouvoir d'achat. A travers le reste du territoire, celles-ci sont très peu développées à l'exception des grandes villes. Il existe néanmoins des régions très peu desservies et même des villes où il n'y a pas de station comme Ahfir (40.000 habitants) à la frontière algérienne.
    Sur le marché des carburants (essence, super, gas-oil, lampant), les multinationales détiennent 53,5% des parts de marché contre 46,5% pour les sociétés locales. Les raisons sont d'abord historiques. Les premières sont présentes sur le territoire marocain depuis des années, 70 ans pour certaines d'entre elles. Il est ainsi normal qu'elles aient de l'avance en termes d'implantation par rapport aux sociétés locales. Actuellement, la concurrence fait rage dans ce secteur pour lequel la modernisation des stations s'impose. L'extension du réseau n'étant pas infine.

    L'implantation des stations-service est régie par le Dahir du 22 février 1973 et le Décret du 7 avril 1993. Concrètement, il n'est possible d'ouvrir un nouvelle station dans un périmètre urbain que si celle-ci est située au-delà de 500 mètres en ligne droite d'une autre installation et ce, quelle que soit la marque. Ces créations doivent néanmoins répondre à un besoin de marché. Hors du périmètre urbain, il est nécessaire de maintenir une distance de 30 km entre les stations de même marque ou de 2 km d'un îlot des stations (3 stations dans un périmètre de 500 mètres). Là aussi, il existe des dérogations. Elles peuvent être accordées par l'Administration en cas de transformation de stations de remplissage en stations-service, de déplacement d'une station ou de changement de marque. Ces nouvelles installations doivent également répondre à un besoin tangible du marché en zone rurale.
    Le législateur, en réglementant les installations, visait à en contrôler les implantations en vue de garantir les revenus de stations. Maintenant, il est question de libéraliser les implantations. Il se pose aussi avec plus d'acuité le problème du laminage des marges. Conséquence: les professionnels préfèrent maintenir le système actuel en l'état.
    Le réseau est constitué pour 40% de stations en gérance libre et pour le reste elles sont la propriété de sociétés pétrolières.
    En termes d'investissement, une station-service nécessite 1 à 1,5 millions de DH en zone rurale pour une petite structure. Ce montant passe à près de 6 millions pour une station située en périphérie et à 15 millions pour celle se trouvant sur une autoroute.
    Côté résultat, le chiffre d'affaires moyen des sociétés se situe entre 10 et 15 millions de DH par an. Les ventes sont estimées à peu près à 1.200 m3 par an, en moyenne.

    Fatima MOSSADEQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc