×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    Travail temporaire: L'appétit grandissant de deux multinationales

    Par L'Economiste | Edition N°:726 Le 16/03/2000 | Partager


    · Manpower et Adecco entament l'extension de leur réseau maghrébin

    La vision pour le marché du travail temporaire (TT) s'éclaircit, du moins pour les deux multinationales opérant au Maroc. Aujourd'hui, Adecco et Manpower, les deux leaders mondiaux, démarrent le même mois leur plan d'extension. Si tous les deux ont lancé, presque simultanément, leurs opérations, c'est que le marché a émis suffisamment de signaux qui ont suscité leur appétit respectif.
    Aujourd'hui, Adecco porte le nombre de ses agences à quatre. Après deux à Casablanca et une à Meknes, les responsables de la multinationale ont inauguré la semaine dernière la toute dernière-née, l'agence rbatie. Pour M. Philippe Marcel, PDG d'Adecco pour l'Europe de l'Ouest et l'Afrique, en visite au Maroc, le groupe prévoit la création d'une agence par an(1). Seront visées dans un premier temps, "des villes comme Tanger, Marrakech et Fès".
    Pour sa part, Manpower, qui compte tout juste deux années d'expérience sur le marché marocain, prépare l'ouverture de sa troisième agence. C'est Rabat qui est l'heureuse élue, après Casablanca et Marrakech. Avec cette antenne, Manpower confirme sa volonté de ne pas se faire distancer par sa consoeur Adecco qui bénéficie d'une plus grande connaissance du marché marocain. Celle-ci a en effet investi le créneau depuis 1991.
    Parallèlement à cette extension géographique, les deux groupes opèrent un élargissement de la gamme de leurs services. A ce niveau, Manpower dispose déjà d'une certaine longueur d'avance. M. Jamal Belahrach, general manager, a opté, depuis le début de la deuxième année d'implantation, pour l'intégration de l'activité recrutement. Pour sa part, M. Marcel indique qu'Adecco "lancera courant 2000 sa branche recrutement des cadres". Ce groupe étudie aujourd'hui les possibilités offertes (rachat d'un cabinet de la place ou recrutement d'un professionnel). Parallèlement, Adecco mène la réflexion sur l'opportunité de la mise en place d'agences spécialisées. "Nous lancerons bientôt une agence pour chauffeurs de taxi à Johannesburg, en Afrique du Sud. La même opération peut être réalisée ici au Maroc", indique le PDG régional. L'autre créneau ciblé par Adecco est celui du tourisme.
    Les ambitions des deux multinationales sont également d'ordre financier. Manpower table ainsi sur un chiffre d'affaires prévisionnel de 40 millions de DH. Adecco vise plus. Ses responsables espèrent dépasser le seuil des 100 millions.


    Le Maghreb et l'Afrique

    Les deux géants expriment de grandes ambitions à la fois pour le Maghreb et le reste du continent africain. Ainsi Manpower a entamé la phase finale du lancement de son agence à Tunis. M. Jamal Belahrach, general manger, affirme que l'ouverture est programmée pour le mois de mai prochain. Pour sa part, Adecco confirme y avoir également des projets. Pour le reste du continent, M. Philippe Marcel, PDG d'Adecco pour l'Europe de l'Ouest et l'Afrique, explique que le réseau de l'entreprise se développera au fur et à mesure que la demande s'exprimera. De son côté, Manpower a déjà déterminé les pays africains qui accueilleront ses futures antennes. Il s'agit de ceux de la côte ouest francophone (Gabon, Côte-d'Ivoire....). Les nouvelles implantations seront, selon M. Belahrach, pilotées à partir du Maroc.

    Aniss MAGHRI

    (1) Pour l'entretien avec le PDG régional d'Adecco, voir L'Economiste du vendredi 10 mars 2000.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc