×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Transport aérien: Recul des vols en août

Par L'Economiste | Edition N°:2351 Le 31/08/2006 | Partager

. En cause: L’alerte terroriste en Grande-Bretagne L’Association internationale du transport aérien (IATA) s’attend pour août à un recul dans la fréquentation des vols dû à l’alerte terroriste qu’a connue la Grande-Bretagne au début du mois. Le directeur général de l’IATA, Giovanni Bisignani, s’est toutefois déclaré confiant, car «une efficacité accrue ainsi qu’un bon taux de remplissage (des avions) permettront d’atténuer l’impact des prix élevés du pétrole et augurent bien des résultats financiers». Le trafic des passagers a continué de croître dans le monde, à un rythme de 5,2% en juillet dernier, par rapport au même mois de l’année dernière, selon l’IATA. Le transport de fret a cru pour sa part en juillet de 3,7%. L’IATA s’est félicitée dans un communiqué du bon taux de remplissage des avions, qui a atteint une moyenne de 80,8% par vol, l’Association y voyant une preuve d’une efficacité accrue. Qualifiant ce chiffre d’»incroyable», Giovanni Bisignani a relevé que le phénomène permettait de «faire face à la hausse des prix du pétrole». Mais les événements récents en Grande-Bretagne et au Proche-Orient, a-t-il poursuivi, «nous rappellent qu’il ne peut y avoir de complaisance en termes d’efficacité». La guerre du Liban a affecté de façon notable la croissance du trafic aérien au Proche-Orient, qui était la plus forte ces dernières années dans le monde. «Pour la première fois depuis deux ans, les transporteurs du Proche-Orient ne se situaient pas en tête de la croissance pour le transport de passagers et celui du fret», a relevé Giovanni Bisignani. Cette croissance s’est élevée en juillet sur un an, pour les transporteurs du Proche-Orient, à 12,9% pour les passagers et à 15,2% pour le fret. Les transporteurs africains ont fait mieux, avec une hausse de 13,1% pour le trafic de passagers et de 20,6% pour le fret. Pour ce même mois de juillet, le trafic de passagers a crû pour sa part en Europe de 3,3% en Europe et de 8,0% en Amérique du Nord. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc