×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

Trafic portuaire à fin Décembre:

Par L'Economiste | Edition N°:65 Le 04/02/1993 | Partager

Le volume global des échanges ayant transité par les ports au cours de l'année 92 a augmenté de 10,6% par rapport à 91 pour passer de 36,4 à 40,3 millions de tonnes. Cette forte croissance résulte essentiellement des importations massives de céréales, de souffre et de produits pétroliers. Lesquelles ont grimpé respectivement de 58,2, de 18,2 et 18,5%. Les exportations, quant à elles, ont légèrement augmenté (0,1%), étant donné les faibles ventes des engrais et des produits d'origine minérale, ayant régressé respectivement de 4 et de 48,4%

L'analyse du trafic par groupes de produits montre que:

- les ventes de marchandises générales se sont accrues de 18,6% pour passer de 6,5 à 7,7 millions de T,

- le trafic des vracs solides s'est amélioré de 5,7% en dépit des baisses respectives de 17,1 et 2% relevées dans les ventes des engrais et du charbon,

- le tonnage des vracs liquides s'est élevé de 14,7%, grâce aux progressions enregistrées dans les ventes d'hydrocarbures (18,7%) et d'acide phosphorique (8,8%). L'ammoniac et les autres vracs liquides dénotant, toutefois, des reculs respectifs de 16,7 et 14,3%,

- le trafic des conteneurs a légèrement dépassé son niveau (0,3%). Ce qui s'explique par la morosité de la conjoncture internationale qui affecte surtout les trafics roro qui n'ont progressé que de 2,9% contre 15,2% pour les trafics tir.

Il s'avère, par ailleurs, que la quasi-totalité des ports ont connu une augmentation des trafics lors de l'année écoulée. C'est ainsi que:

- les ventes, ayant transité par Mohammédia ont marqué une progression de 30,3%, partagée essentiellement entre l'importation du pétrole brut (45,8%) et l'exportation du vingin naphta (32,1%). S'ajoute à cela que l'activité de cabotage s'est développée de 26,8% depuis le transfert des activités de la SCP en provenance du port de Casablanca. Lequel continue de détenir 39,6% des trafics qu'il voit progresser de 0,7% pour parvenir à 15,9 millions de T. Cette progression porte principalement sur les céréales (80,4%), les phosphates (0,12%) et les divers (35,8%),

- l'augmentation du tonnage, prélevée au port de Nador et estimée à 17,8%, provient surtout de celle des ventes de céréales (56,3%), de billettes (7,2%) et d'hydrocarbures.

- le trafic portuaire tangérois s'est élevé à 23,3% suite aux évolutions relevées dans les ventes de céréales (46,5%), d'agrumes (28,2%) et de produits alimentaires (10%),

Cette progression est de 17,7% dans les ports sahariens, de 4,6% dans le port d'Agadir et de 4,7% dans le port de Jorf Lasfar. Toutefois de légères baisses sont notables dans les ports de Safi (-0,8%) et de Kénitra (-0,3%)

Le port de Tanger a vu transiter 1.382.643 passagers. C'est ainsi que les entrées ont évolué de +30,9% pour atteindre 653.414 passagers, les sorties sont parvenues à 678.403 avec une croissance de 20,4%. Les trafics de croisières ont plus que triplé.

F.K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc