×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Traçabilité: J-90 avant le grand saut

Par L'Economiste | Edition N°:1864 Le 29/09/2004 | Partager

. De gros efforts à fournir en très peu de temps pour accéder à l’UE. Jettou table sur l’accélération de la mise à niveauL’irréversible entrée en vigueur de la nouvelle réglementation sur la traçabilité dans l’agroalimentaire donne de plus en plus de sueurs froides aux professionnels. D’ailleurs, ils étaient plus d’un millier à prendre part au «symposium national sur la traçabilité» qui s’est tenu le 28 septembre à Casablanca. Une manifestation qui s’est déroulée en présence de nombreux membres du gouvernement, à savoir Driss Jettou, Premier ministre, Mohand Laenser, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes ainsi que Salah Eddine Mezouar, ministre de l’Industrie, du Commerce et de la mise à Niveau. Et aussi d’un parterre composé de tous les acteurs de la filière avides d’entrevoir un début de solution ou en l’occurrence de s’en voir proposer une, et ce en un temps record. Surtout que dès le 1er janvier 2005, la nouvelle réglementation de l’UE vis-à-vis de ses importations agroalimentaires exige désormais la mise en conformité des produits alimentaires, de la fabrication jusqu’à la commercialisation en passant par la transformation, le stockage, voire la distribution. «De la fourche à la fourchette et de l’étable à la table», ainsi que tente d’ironiser Mohamed Chraïbi, président de la Ficopam (fédération des industries de la conserve de produits agricoles du Maroc) dont les propos se veulent rassurants mais qui n’occultent pas outre mesure tous les efforts qui doivent être déployés par les professionnels pour assurer très rapidement leur reconversion. Et pour Jettou, il n’y a pas trente-six solutions: accélérer la mise à niveau de ces secteurs, coordonner l’offre nationale sur les marchés européens et mettre en place des mécanismes de veille économique et commerciale. Un avis partagé par Mourad Chérif, président du Conseil national du commerce extérieur, qui estime que «la traçabilité implique une modernisation de l’environnement économique et un développement de stratégies d’évaluation du système de contrôle dans un cadre juridique bien défini».Cependant «même si les échéances guettent, il faudrait également comprendre qu’elles représentent des opportunités et des facteurs de compétitivité certains pour les entreprises marocaines», indique de son côté Mezouar. Le système de traçabilité est un processus de contrôle général de la chaîne de production impliquant les pouvoirs publics et les professionnels, a-t-il ajouté. Ils sont d’ailleurs unanimes sur l’opportunité commerciale que représente le nouveau dispositif juridique de l’Union européenne. Cette unanimité puise sa crédibilité du fait que sur les quelque 480 entreprises opérant dans ce secteur, 110 exportatrices ont déjà adopté en bonne et due forme le système de traçabilité, selon l’état des lieux brossé par la CGEM.


Equations

Le nouveau dispositif européen n’»est pas une loi imposée au Maroc», mais constitue un choix stratégique élaboré avec beaucoup de maturité et de vision claire d’une économie globalisée, a indiqué Laenser. Pour lui, l’application pédagogique du système de traçabilité constitue en fait une revalorisation du produit identifié et une motivation pour les producteurs marocains d’améliorer leur position aussi bien sur le marché national qu’international. Sur le terrain, les équations sont autrement plus difficiles à résoudre. Comment les professionnels comptent par exemple identifier le produit de la récolte, sachant qu’il n’y a quasiment pas d’intégration entre l’amont et l’aval du secteur?Radia LAHLOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc