×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Economie

    Tourisme
    Retour en force des voyagistes allemands

    Par L'Economiste | Edition N°:3413 Le 29/11/2010 | Partager

    . Agadir a accueilli leur congrès la semaine dernière . Des vols RAM directs Frankfurt/Agadir, Dusseldorf/Agadir bientôt PLUS de 900 agents de voyages se sont réunis à Agadir durant quatre jours! Le congrès du DRV, l’association des agents de voyages allemands, qui s’est tenue la semaine dernière à Agadir, fut une belle opportunité pour la promotion de la destination. En raison de l’importance du marché touristique allemand, cela fait bien longtemps que les professionnels et les institutionnels d’Agadir attendent d’accueillir cette manifestation. Il faut dire que cet événement est fort médiatisé et donc les retombées sur Agadir peuvent être fort positives et sont ainsi un élément nécessaire pour la reconquête de ce marché. Dans cette démarche, cet événement, 60e du genre pour l’association des agents de voyages allemands, marqué cet année par l’élection d’un nouveau président de l’entité, n’est pas la seule initiative pour attirer plus de touristes allemands sur la destination Maroc et particulièrement sur Agadir. L’Office national marocain du tourisme a lancé un plan de promotion du royaume en Allemagne. Ainsi, outre de nombreux éductours pour les agents de voyages, trois road shows à travers neuf villes allemandes ont été réalisés. Une enveloppe de sept millions de DH a été allouée par ailleurs, cette année, pour la conclusion de sept contrats de co-marketing avec des tour-opérateurs allemands dont TUI, Thomas Cook, Rewe ainsi que FTI qui fait un retour sur Agadir. Parallèlement, un budget de 40 millions de DH a été investi dans un programme de communication institutionnelle. L’objectif est de réaliser une croissance des arrivées des touristes allemands au Maroc. Pour l’heure, elle est à fin septembre en hausse de 12% comparativement à la même période de l’année dernière. Selon Hatim El Gharbi, directeur à l’ONMT pour le marché allemand, l’année devrait s’achever avec 192.000 arrivées de touristes allemands en 2010 sur le Maroc, dont plus de 90.000 pour Agadir. Les objectifs pour 2011, c’est de dépasser les 200.000 visiteurs allemands au Maroc en misant entre autres sur des nouveaux tour-opérateurs particulièrement spécialisés dans le tourisme de niches. Dans un marché de 60 millions de voyageurs, c’est bien peu, mais le Maroc, la Tunisie et L’Egypte à eux trois ne drainent que 1,9% de ce potentiel. De l’avis des agents de voyages allemands, le Maroc est sur la bonne voie pour atteindre les scores de l’Egypte qui réalise annuellement 1,2 million de touristes allemands. Dans l’évolution de l’activité du marché allemand au Maroc, le renforcement de liaisons aériennes particulièrement directes est d’une extrême importance. Ainsi, pour accompagner la dynamique, Royal Air Maroc va mettre en place de nouvelles lignes. Abderrafie Zouiten, DG de la compagnie a annoncé la mise en place en 2011 de vols directs Francfort/Agadir et Düsseldorf/Agadir. Pour sa part, le groupe TUI programme pour l’an prochain une ligne directe reliant Cologne à Agadir à raison de deux fréquences par semaine. Selon un journaliste allemand, pour drainer plus de touristes germaniques, il est important également de renforcer la communication sur l’aspect sécurité et stabilité de la destination. Il est également indispensable de promouvoir les potentialités particulières d’Agadir telle que la conjugaison du culturel et du balnéaire qu’offre la destination pour se distinguer par rapport aux concurrents. La ville n’étant pas la seule à disposer d’atouts climatiques, souligne Mohamed Boussaïd, wali du Souss-Massa-Draâ. De son avis également, il est nécessaire d’investir aussi dans la qualité de service tout comme celle de la capacité litière. Yassir Zenagui, ministre du Tourisme a rappelé à ce sujet le lancement en 2011 des travaux de la future station de Taghazout. En attendant, Abderrahim Oummani, président du conseil régional du Tourisme d’Agadir, préconise de capitaliser sur l’expérience de l’organisation du DRV et revenir rapidement à la charge sur le marché allemand pour renforcer la démarche de reconquête. Il ne reste plus qu’à maintenir le rythme. Malika ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc