×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tourisme
    Bonnes prévisions pour le Maroc en 2009

    Par L'Economiste | Edition N°:2925 Le 22/12/2008 | Partager

    . L’OMT prévoit une croissance de 2 à 6%. La destination talonne l’Afrique du Sud, loin devant la Tunisie. L’Egypte classée parmi les destinations du Moyen-OrientDans son édition 2008, «Faits saillants du tourisme», de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), la destination Afrique figure parmi les régions les plus performantes en 2007. Les arrivées y ayant progressé de 7% (c’est le taux moyen depuis 2000) pour se porter à 44 millions de visiteurs. Pendant ce temps, les recettes se sont accrues de 8%, en valeur réelle, pour atteindre un peu plus de 28 milliards de dollars. Dans cette tendance haussière, «le Maroc a de nouveau amélioré ses chiffres, avec une hausse de 13% en 2007», écrivent les auteurs du document. Plus, ils considèrent le pays comme une des «valeurs sûres» des destinations du continent. Michel Julian, administrateur de programme de la section des études de marché, compétitivité et commerce des services touristiques à l’OMT, le confirme. Lors du 4e forum sport et tourisme, organisé par l’Association des agences de voyages de Casablanca, le 17 décembre, ce dernier prédit d’ailleurs les meilleures performances pour le secteur. Pour preuve, il avance les chiffres des arrivées et des recettes: 7,9 millions de touristes pour 7 milliards de dollars en 2007. Pour l’année 2009, l’OMT table sur une progression de 2 à 6%. Sur le continent, seule l’Afrique du Sud a fait mieux avec 9 millions de visiteurs pour 8,5 milliards de dollars. Elle réalise ainsi une part de marché des arrivées de 20% contre 17% pour le Maroc. Les experts de l’OMT imputent cette performance à la dévaluation de la monnaie sud-africaine (rand) et à l’intensification des actions marketing sur ses principaux marchés émetteurs, «notamment sur les segments du tourisme sportif et d’aventure». En ce sens, l’ambition de l’AVC d’installer le sport et l’aventure au cœur de l’offre touristique Maroc est pertinente. A noter cependant que la destination Afrique du Sud a gagné en notoriété avec les préparatifs de la Coupe du monde de football qu’elle accueillera en 2010. En ce qui concerne la Tunisie, concurrent de taille, celle-ci a accueilli 6,7 millions de touristes mais pour «seulement» 2,5 milliards de dollars de recettes! L’Egypte, 2e derrière l’Arabie saoudite en termes d’arrivées et de recettes, bien que classée en tête des destinations du Moyen-Orient, est aussi un concurrent de taille pour le tourisme national. Ses 10,6 millions de visiteurs et ses 9,3 milliards de dollars de recettes font d’elle la première destination touristique du continent à tous les niveaux. Malgré la crise internationale et ses effets négatifs annoncés sur plusieurs secteurs d’activité, «les marchés émergents continuent de croître, à un rythme supérieur à la moyenne». Au Maroc, l’évolution des arrivées a enregistré une croissance de +3% en octobre dernier. Celle-ci a été de + 6% de janvier à octobre. Sachant que «80% des voyages internationaux s’effectuent dans la région d’origine, les voyages interrégionaux ont tendance à se développer plus vite que les voyages intrarégionaux» (voir tableau). Cependant, pas de changements significatifs dans le top ten des destinations touristiques en 2007. La France conserve ainsi sa première place au rang des pays les plus visités dans le monde devant l’Espagne et les Etats-Unis. Mais en termes de recettes, ce sont les Etats-Unis qui arrivent en tête, suivis de l’Espagne puis de la France.En 2007, c’est le Moyen-Orient qui a enregistré les gains les plus importants en valeur relative avec +14%, suivi de l’Asie-Pacifique (+10%). Les recettes du tourisme international ont crû de 5,6% et rapporté plus de 1 milliard de dollars à quelque 80 destinations. L’OMT estime les recettes du tourisme international à 856 milliards de dollars (environ 625 milliards d’euros). En valeur réelle, ces recettes ont progressé de 5,6%. Ce qui confirme, selon les experts de l’organisation, la tendance de 2006 (+5,1%) et la croissance soutenue des recettes pour la 4e année consécutive. A noter que la Chine, 4e en nombre d’arrivées, conserve sa 5e place sur le plan des recettes tandis que l’Italie se trouve dans la situation inverse. Le Royaume-Uni et l’Allemagne sont classés respectivement 6e et 7e aussi bien pour les arrivées que pour les recettes. Dans l’ordre, pour les 8e, 9e et 10e rangs, arrivent l’Ukraine, la Turquie et le Mexique, en termes d’arrivées. L’Australie, l’Autriche et la Turquie ferment le podium selon les recettes. Au titre des recettes du tourisme international, les dix premiers pays ont compté pour 50% du total mondial, estimé à 856 milliards de dollars, pour des arrivées légèrement inférieures à 46%. Bachir THIAM

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc