×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tourisme: Marrakech toujours en tête

Par L'Economiste | Edition N°:2375 Le 04/10/2006 | Partager

. Bonnes performances des hôtels en août. Plus d’1 million d’arrivées et 3,8 millions de nuitées enregistrées Le mois d’août a été exceptionnel à Marrakech, contrairement aux pronostics. Les statistiques du ministère du Tourisme, concernant la fréquentation des établissements hôteliers, indiquent une hausse de 7% par rapport à la même période l’an dernier. «La ville de Marrakech affiche une tendance supérieure à celle observée à l’échelle nationale». Pourtant, août est un mois durant lequel la saison devrait être faible. Depuis trois ans, c’est loin d’être le cas malgré les fortes chaleurs que connaît la ville en cette période. L’activité a été débordante de dynamisme, et les aoûtiens ont été encore plus nombreux. En chiffres, Marrakech a accueilli pour ce seul mois quelques 158.600 arrivées, qui ont totalisé 603.544 nuitées. Le taux d’occupation des chambres s’est stabilisé à hauteur de 80% selon le ministère de tutelle. En tête des arrivées: les principaux marchés émetteurs. Les hausses du mois sont dues à la croissance des nuitées des marchés français, espagnol et britannique, avec des hausses respectives de 4%, 22% et 107%. Ces derniers ont généré 92 % des nuitées additionnelles. Le marché britannique confirme son engouement pour la Ville ocre. Les nuitées de Britanniques ont quasiment doublé en août et s’élèvent à 23.539. En cumulé (janvier/août), les marchés britannique et espagnol ont réalisé de grandes performances, avec des hausses respectives de 31% et 17% en terme d’arrivées et de 21 et 29% au niveau des nuitées. Le marché français stagne en revanche à travers un léger recul (-1%) au niveau des arrivées. «Une maigre performance qui s’expliquerait par la morosité de ce marché émetteur», indiquent des professionnels. Au tout début de l’été par exemple, les Français ont préféré rester chez eux pour suivre la Coupe du monde de football. Autre stagnation: celle du marché interne avec une baisse de 2 % sur les 8 premiers mois et de 4 % en août. L’analyse par marché émetteur révèle aussi la croissance des nuitées et des arrivées des marchés belge et allemand. Enfin, le marché des pays du Golfe, qui a enregistré près de 43.000 nuitées durant les 8 premiers mois de l’année, soit une hausse de 23% par rapport à 2005, dénote également un fort intérêt pour Marrakech. Au total, la Ville ocre a accueilli entre janvier et août plus d’1 million de touristes, d’où 3,8 millions de nuitées. Et à l’évidence, la dépendance de Marrakech vis-à-vis du marché français est en train de s’atténuer. En 2006, les autres pays émetteurs ont sauvé la saison, même si, pour certains, «la morosité sur le marché français est le résultat d’une tiède campagne de promotion de la destination Marrakech».Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc